Perdre Espargaro, le coup dur qui menace KTM



Le départ de Pol Espargaro, annoncé chez Repsol Honda, libérerait une place dans l’équipe officielle KTM. Mais il creuserait un vide difficile à remplir dans l’immédiat. Les noms d’Andrea Dovizioso et Danilo Petrucci pour le remplacer circulent.

La rumeur fait les gros titres depuis jeudi soir : Pol Espargaro nouveau pilote Honda, intégré à l’équipe officielle Repsol aux côtés de Marc Marquez. Un accord verbal aurait été conclu, affirment plusieurs sources. Le représentant du pilote espagnol répond que rien n’a encore été signé, et que son pilote a l’embarras du choix entre KTM, Honda et Ducati.

Chez KTM, l’objectif pour 2021 est clair, assumé, répété : renouveler les quatre pilotes actuels. Mais le départ de l’un de ses membres obligerait le constructeur autrichien à revoir ses plans. L’éventualité a été préparée, puisque des contacts ont été noués avec d’autres pilotes. Il faudra cependant gagner le gros lot pour compenser la perte de Pol Espargaro, indubitablement un coup dur à encaisser.

L’Espagnol est impliqué dans le projet KTM MotoGP depuis fin 2016, c’est à dire la veille de la première saison de la marque. Il en est immédiatement devenu l’un des piliers, et l’un des artisans du prototype, la KTM RC16. Il est celui qui la connaît le mieux, a effectué le plus de kilomètres à son guidon, et a le plus participé à son développement.

En termes de résultats, personne n’a fait mieux. Chaque année, Pol Espargaro a occupé le rang de meilleur pilote KTM : en 2017 (26 points de plus que Bradley Smith), 2018 (13 points de plus que Bradley Smith malgré 3 forfaits), 2019 (67 points de plus que Miguel Oliveira). La saison dernière, à lui seul, il a marqué plus de points que tous les autres pilotes réunis (100 points pour lui, 76 pour les autres).

Après des mois d’ouvrage dans l’ombre, de travail acharné, à supporter les résultats en demi-teinte et les différences de performances avec les autres machines, les résultats commençaient à arriver. Pol Espargaro a obtenu le premier podium de KTM en MotoGP à Valence, sous la pluie, fin 2018. En 2019, il s’est hissé à douze reprises en Q2 (dont une qualification en première ligne) et a terminé huit fois dans le top-10. Un nouveau cap semble avoir été franchi pour 2020. Le grand patron de KTM, Stefan Pierer, espère des arrivées dans le top-5.

Pour couronner le tout, le départ de Pol Espargaro interviendrait seulement quelques mois après l’échec de l’aventure KTM. Et en même temps que la perte de Jorge Martin, en train de filer chez Ducati.

Qui pour remplacer Pol Espargaro ?

Privée de son capitaine, l’équipe Red Bull KTM Factory Racing aura besoin d’un nouveau leader. Les trois autres pilotes ont encore besoin de temps – Brad Binder et Iker Lecuona sont rookies, Miguel Oliveira n’a que 16 départs et 33 points marqués au compteur. Il faudra quelqu’un capable d’obtenir des résultats réguliers dans le top-10, tout en apportant son expérience pour développer la RC16. Deux noms circulent ces dernières heures, tout deux liés à Ducati : Andrea Dovizioso et Danilo Petrucci.

Le premier, Andrea Dovizioso, serait le plus gros coup. Triple vice-champion du monde sortant, il fait aujourd’hui office de vétéran du MotoGP, avec 215 courses disputées sur trois machines différentes (Honda, Yamaha, Ducati). Ce qui pourrait coincer ? Il veut faire sa saison 2021 avec un « projet gagnant » derrière lui, donc sur une moto capable de le mener à la victoire chaque week-end. Ça, KTM ne peut pas encore le lui offrir, au contraire de Ducati qui souhaite étendre son contrat.

Mais « Desmodovi » n’a pas encore prolongé avec les Rouges, et ce n’est peut-être pas pour rien. À ce stade, et bien que la probabilité qu’il poursuive chez Ducati soit élevée, l’idée de se lancer dans un nouveau défi en rejoignant KTM ne doit pas être exclue. Pas tant que sa signature ne sera pas au bas d’un document marqué du sceau de Ducati.

Le challenge sportif n’est pas inintéressant, bien que risqué. Pour le faire venir, la marque autrichienne ne peut se vanter d’avoir la meilleure moto, mais elle a vraisemblablement plus d’argent à mettre sur la table. Ducati a déjà prévenu que la crise économique liée à l’épidémie de coronavirus allait conduire à des réductions de salaires. Le directeur sportif, Paolo Ciabatti, s’inquiète du fait que cela puisse être « un obstacle » dans les négociations avec Andrea Dovizioso. Dans le contexte actuel, et pour un pilote qui fêtera ses 35 ans en mars 2021, l’argument de la tirelire ne doit pas être sous-estimé.

Le second, Danilo Petrucci, présente l’avantage d’être disponible sur le marché. Évincé du Ducati Team, le pilote italien cherche à sauver sa place en MotoGP. Son manager, Alberto Vergani, a mentionné KTM parmi les « solutions » qui pourraient être trouvées. 

Certes, Petrux n’a pas les mêmes résultats qu’Andrea Dovizioso, mais ça reste un vainqueur de Grand Prix, un pilote expérimenté (137 départs), travailleur, qui coûtera moins cher et qui a encore quelques années de carrière devant lui.

Bosch : « Espargaro a trois options sur la table… »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

2
Poster un Commentaire

2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] constituer une liste de pilotes vers qui se tourner en cas de départ de Pol Espargaro, véritable capitaine du team Red Bull KTM Factory Racing et artisan du développement de la KTM RC16. Le manager de […]

[…] constructeur en 2021. Le départ de l’Espagnol, devenu le capitaine du projet MotoGP, sera un coup dur à encaisser. Mais la marque autrichienne n’a pas le choix : il faut préparer l’après-Espargaro, […]

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store