Petrucci fait son meilleur début de saison, et pourtant…



30 points marqués lors des 3 premiers Grands Prix, Danilo Petrucci n’a jamais fait aussi bien en MotoGP. Pourtant, son début de saison n’est pas entièrement satisfaisant.

Un coup d’oeil sur la carrière de Danilo Petrucci permet de comprendre que jamais une saison n’a aussi bien commencé que celle de 2019. Voyez plutôt son total de points après 3 Grands Prix :

2012 : 4 points
2013 : 2 points
2014 : 2 points
2015 : 15 points
2016 : forfait
2017 : 17 points
2018 : 21 points
2019 : 30 points

Au Qatar, en Argentine et aux États-Unis, il a à chaque fois terminé 6e. Excepté une 5e place à Losail en 2018, il n’avait jamais fait aussi bien. Sa progression est certaine, et sa régularité louable. Il est d’ailleurs classé 5e du championnat. Et pourtant, cela ne suffit pas.

Cela ne suffit pas, car le Ducati Team a d’autres ambitions : il veut un pilote dans le top-5 en course, et au moins une victoire à la clé en 2019. Petrux est passé du statut de pilote satellite à pilote d’usine. Et son statut est menacé : Jack Miller, qui l’a battu en Argentine et au Texas, a d’ores et déjà annoncé qu’il louchait sur sa place dans l’équipe officielle.

Même Paolo Ciabatti l’a annoncé cet hiver : « En fonction des résultats de Danilo, de Jack et de Francesco, nous déciderons qui évoluera au sein du team officiel en 2020. Disons que nous avons trois bons candidats pour ce guidon. » D’où ces déclarations de Danilo Petrucci, qui se dit « pas satisfait » de ses performances. Et essaiera de faire mieux pour le retour du MotoGP en Europe.

2020 : Ducati a déjà ses candidats

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de

[…] Petrucci fait son meilleur début de saison, et pourtant… […]