Petrucci : « Je crois que Miller a un pied dans le Ducati Team »



Redoutant l’arrivée de Jack Miller, Danilo Petrucci sent que sa place dans l’équipe officielle Ducati est en danger pour 2021. Et qu’il devra la disputer face à Andrea Dovizioso.

Qui portera les couleurs du Ducati Team en 2021 ? La décision finale devrait être connue d’ici à cet été. Il est déjà établi qu’en raison de l’épidémie de coronavirus et de la paralysie du championnat, la nomination du duo de 2021 se fera sans doute sans qu’aucun Grand Prix n’ait été disputé en 2020. Ce sera donc avant la mi-juillet, puisque les plans de la Dorna sont de lancer la saison à Jerez (Espagne) le week-end du 19 juillet.

Cinq hommes sont sur la liste de Ducati pour intégrer l’équipe d’usine l’an prochain : les deux pilotes actuels (Andrea Dovizioso & Danilo Petrucci), les deux membres du team satellite Pramac (Francesco Bagnaia & Jack Miller) plus Johann Zarco, sur qui les cadres de Borgo Panigale gardent un oeil.

Cependant, trois candidats – ceux qui ont obtenu les meilleurs résutats en 2019 – ont une bonne longueur d’avance : Andrea Dovizioso, Danilo Petrucci et Jack Miller. Ce-dernier serait même en pole position, si l’on en croit les dernières rumeurs. Responsable de l’équipe, Davide Tardozzi l’avait annoncé comme un prétendant au Ducati Team dès octobre 2019. Jack Miller n’a lui jamais caché que c’était là son ambition, car « être dans une équipe d’usine est le seul moyen de gagner le championnat ».

Danilo Petrucci semble convaincu que des deux places à prendre en 2021, une semble réservée à Jack Miller. Ce qui signifie que pour la seconde, il devra se battre contre Andrea Dovizioso. « Je crois que Miller a un pied chez Ducati, a-t-il reconnu lors du dernier épisode de MotoGP Round Table. Il n’y a rien d’officiel mais c’est ce qu’ils disent. Maintenant, ils auront probablement à choisir entre Andrea et moi pour la deuxième place. Rien n’a encore été décidé, mais il semble que ce soit ça. »

« Ça n’a pas été génial de découvrir fin 2019 que Ducati pensait à d’autres pilotes, mais c’est la vie, poursuit l’Italien, contrarié par cette situation. Je ne veux pas d’une compétition entre Dovi et moi. En course tout le monde pense à soi, mais en dehors nous avons une relation excellente. Nous roulons déjà contre, je ne veux pas d’une pression extérieure. »

Vainqueur du Grand Prix d’Italie l’an dernier, Danilo Petrucci avait réalisé une excellente première partie de saison, lui permettant de gagner sa place pour 2020. La suite a été moins glorieuse, et il  est passé des bagarres pour le podium à celles pour le top-10. Résultat : 55 points marqués sur les 10 dernières courses, contre 95 pour Jack Miller. « Mon objectif est de rester chez Ducati beaucoup de temps, mais cela ne dépend pas seulement de moi », complète-t-il. La mission reconquête pour 2020 est donc lancée.

Ce sera d’autant plus difficile que plusieurs pistes où il a brillé l’an dernier – Le Mans, Mugello, Sachsenring – ne sont pas certaines d’accueillir un Grand Prix en 2020 (c’est même déjà sûr pour le Sachsenring). « En 2019 j’ai prouvé que je peux gagner en MotoGP et Ducati me connaît depuis 2015, ils savent ce que je vaux. C’est clair que cette année je devrais faire tout le possible pour essayer d’être compétitif. (…) C’est dommage de ne pas pouvoir rouler. J’ai perdu les GP où je suis normalement très rapide. Ce sera un autre test pour moi, je devrai être fort sur les circuits où j’ai eu du mal dans le passé. J’ai une grande opportunité avec Ducati, je dois essayer de l’exploiter. »

L’un des scénarios évoqués serait un transfert en championnat du monde Superbike, donc un retour dans l’univers du WSBK dix ans après l’avoir quitté – il fut vice-champion du monde en Superstock 1000 en 2011. Mais il ne considère actuellement pas cette option. « Dans le passé on m’a plus d’une fois proposé le Superbike. mais j’ai démontré que je pouvais gagner en MotoGP. Je ne sais pas si je suis prêt à lutter pour le titre, mais je suis convaincu que je peux faire quelque chose de bien. Je préfèrerais être en MotoGP, pour l’instant je n’ai pas terminé mon travail ici. »

Un départ de la catégorie MotoGP ne signifierait pas la fin de sa carrière sportive. « S’il n’y a pas de place pour moi, je penserais à d’autres choses, peut-être une autre spécialité. J’aimerais faire le Dakar. J’ai des plans pour quand se terminera ma carrière en MotoGP, mais pour l’heure je n’ai pas pensé à un plan B, rappelle-t-il. Je suis concentré sur le plan A. »

« La saison n’a pas commencé et on enterre déjà Petrucci ? Attendez » (Pirro)

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

4
Poster un Commentaire

4 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] les dernières informations disponibles. Même Danilo Petrucci, que Jack Miller devrait remplacer, donne pour quasiment acté le […]

[…] rumeurs du transfert de Jack Miller se faisaient de plus en plus insistantes, jusqu’à être confirmées par Danilo Petrucci, pilote qu’il va vraisemblablement remplacer. Ducati a mis fin au […]

[…] le vainqueur du Grand Prix d’Italie 2019 veut rester en MotoGP, et va donc devoir trouver une autre moto. Problème : si peu de contrats ont officiellement été […]

[…] lorsqu’il avait senti que Jack Miller allait intégrer le Ducati Team. Danilo Petrucci mettait déjà au second plan l’option WSBK : « Dans le passé on m’a plus d’une fois proposé le […]