Petrucci voit son futur chez Ducati



Depuis Terni, son domicile italien où il est confiné, Danilo Petrucci a pris le temps de parler avec nos confrères de Sky Sports. De la reconfiguration du championnat à son souhait de rester « pour beaucoup d’années » chez Ducati, le vainqueur du Grand Prix d’Italie 2019 en dit plus sur sa situation.

Le confinement : « Je vais bien, je suis à Terni et j’essaie de m’entraîner chez moi. J’ai monté une petite salle de sport et parfois je sors en vélo dans la montagne. Ce n’est pas ce que nous souhaitions, nous devrions être en Thailande. Nous ne savons pas si nous commencerons à Jerez, peut-être à huis clos, disent certains. Il se dit aussi que le mondial pourrait commencer au Mugello, ou en juin quand la F1 a prévu de débuter. Personnellement je suis avec ma famille et je m’entraîne autant que je peux, je n’ai pas de meilleure information. »

Le calendrier modifié : « Je ne sais pas comment ce sera, au niveau physique, de faire autant de courses en fin de saison. C’est nouveau pour tout le monde. Si nous débutons à Jerez, les circuits qui suivent me plaisent : j’ai toujours été bon au Mans, au Mugello, à Barcelone et à Assen. C’est sûr qu’il n’y aura pas de pause en été, et il faudra voir le climat que nous avons dans des lieux comme l’Argentine, Austin et Valence, où nous irons à des dates inédites. »

2021 : « Nous n’avons pas parlé du contrat avec Ducati, nous l’aurions sûrement fait en débutant le championnat. Tout se décalera à juillet et août, la phase centrale du championnat, pour mieux voir la valeur en piste. C’est clair que j’aimerais continuer avec Ducati. Je suis avec eux depuis 2015 et j’ai toujours voulu être où je suis aujourd’hui. »

Sous pression : « Je sais aussi qu’il y a beaucoup de pilotes forts qui veulent ma moto, mais l’objectif est de rester ici pour beaucoup d’années. La prolongation est dans mes mains, tout dépend de mes résultats, mais si je ne suis pas assez bon, alors je devrais regarder ailleurs. Pour le moment je n’y ai pas pensé, c’est une hypothèse que je n’ai pas considérée. Je voudrais d’abord commencer à rouler, penser aux courses et ensuite nous verrons pour le reste. »

Informations concernant le coronavirus et les consignes sanitaires à respecter disponibles ici

Franco Morbidelli raconte son confinement

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Petrucci voit son futur chez Ducati […]