Pirro : Viñales s’est trompé en ne venant pas chez Ducati



L’erreur de Maverick Viñales ? Avoir prolongé chez Yamaha en 2021-2022 alors que Ducati le voulait dans ses rangs, estime Michele Pirro, pilote d’essai de la marque italienne.

Sixième du dernier mondial MotoGP, Maverick Viñales espérait franchir un cap et jouer le titre en 2021. La conquête du trône est en train de lui échapper, après une première moitié de championnat décevante. Vainqueur du premier Grand Prix, au Qatar, le Catalan n’a pas su enchaîner, terminant les sept courses suivantes hors du podium.

Une deuxième place aux Pays-Bas, fin juin, l’a remis sur le droit chemin, mais il compte 61 points de retard sur le leader du classement général, son coéquipier Fabio Quartararo. Et avant de reprendre le Français, il y a quatre autres adversaires à dépasser – Jack Miller, Joan Mir, Francesco Bagnaia et Johann Zarco.

Ses résultats, son irrégularité mais également sa situation personnelle – il va quitter Yamaha fin 2021, un an plus tôt que prévu –, pèsent lourd dans la balance. Et à l’heure de désigner les favoris pour le titre, le nom de Maverick Viñales ne sort pas parmi les premiers.

Pilote d’essai Ducati, Michele Pirro a livré à La Gazzetta dello Sport son bilan de la première partie de la saison. Il applaudit les performances de Fabio Quartararo et Johann Zarco, pour ne citer qu’eux. Maverick Viñales est lui qualifié d’« indéchiffrable. Mais pour quelqu’un qui gagne la première course comme il l’a fait, faire les dernières courses comme il les a faites est difficile ».

Le cas Maverick Viñales interroge, mais Michele Pirro estime que l’erreur du pilote catalan ne date pas de cette année. Elle remonte à début 2020, quand il a décidé de prolonger chez Yamaha alors qu’il aurait pu rejoindre le Ducati Team : « L’erreur qu’il a commise est qu’il y a un an et demi, il a renouvelé avec Yamaha quand il pouvait venir chez Ducati. »

Troisième du championnat en 2019, Maverick Viñales avait un contrat avec Yamaha jusqu’à fin 2020, et a été approché par Ducati pour monter sur la Desmosedici en 2021. Le constructeur italien a cependant essuyé un refus, et le champion du monde Moto3 2013 a prolongé son contrat avec la marque japonaise. Pour le briser 17 mois plus tard.

« Choisir entre Ducati et Yamaha fut une décision difficile », expliquait-il l’an dernier à Sky Sport, vantant notamment « une très bonne relation avec Davide Tardozzi ». « Au final, j’ai choisi Yamaha car je veux essayer de remporter le titre, et je ne sais pas si j’aurai l’opportunité de le faire hors de chez Yamaha. » Il devra s’y résoudre à partir de 2022, puisque les courses restantes à disputer cette saison seront ses dernières au guidon de la M1.

Avec Viñales, Aprilia tient enfin son top-pilote

✪ Fin de l’offre de lancement Premium le 1er août ! Vous aimez le travail de GP-Inside ? Soutenez-le pour seulement 19,99 €/an, gagnez nos cadeaux, accédez à tout notre contenu, aidez-nous à survivre et à être 100 % sans pub ! Devenir Premium

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

[…] Pirro : Viñales s’est trompé en ne venant pas chez Ducati […]