Pit Beirer : « Pedrosa n’est pas un produit marketing mais bien une pièce du puzzle KTM »



L’arrivée de Dani Pedrosa comme essayeur chez KTM a soulevé des critiques. D’aucuns prétendent qu’il ne s’agit, pour KTM, que de faire de l’apparat. Dautres y voient au contraire un pilote d’expérience qui peut apporter à une moto toujours à développer.

Dani Pedrosa est un pilote rapide, bien qu’au physique diminué, dont le corps a subi les affres du temps au gré des blessures cumulées lors de ses 17 années de course moto. Il a récemment dû se faire opérer d’une clavicule endommagée par toutes ces années. La convalescence ayant fait son job, il a pu reprendre la piste et travail désormais en tant que pilote d’essais pour KTM.

Oui mais voilà, la rumeur va toujours bon train et avec elle son lot de critiques, sur la petite taille (1,55m) de l’ancien officiel Honda pour pouvoir développer une moto, sur ses blessures à répétitions… Si bien que certains s’interrogent : KTM a-t-il voulu se faire de la pub en recrutant un pilote de grand nom ?

A ces détracteurs, le boss de KTM Motorsports, Pit Beirer, répond : « Dani a fait ses premiers tours lors d’un test demandé par KTM. Certaines configurations techniques que nous utilisons aujourd’hui proviennent de ce test. Il a rencontré le personnel qui travaille sur le projet KTM et a donné aux ingénieurs des indications précieuses. Il est très impliqué et communique beaucoup. Il donne des conseils précis sur le matériel, sur les changement à apporter. Il est très pointu dans sa manière d’observer les choses. »

« Son aide est précieuse »

Il écarte donc tous ces mauvais bruits, et poursuit sur Motorsport-Total : « Ce que je peux dire et promettre, c’est qu’il restera avec nous sur le long terme. Dani n’est pas une action marketing. Il veut travailler avec nous, et nous voulons améliorer la moto avec lui. Il est donc une pièce du puzzle du projet KTM. »

Lorsque est évoqué le rapport poids/taille du pilote Espagnol, Pit Beirer renchérit :« On doit avoir une machine qui est extrêmement facile à manipuler et qui réagit vite. Si vous avez un pilote qui pèse en dessous de 50 kg, alors on doit pouvoir répondre à ce besoin. »

Il conclut et ráffirme sa confiance dans ce choix : « Tout comme Miguel Oliveira, Pedrosa est le premier pilote KTM à n’avoir jamais piloté une Yamaha. Dani connaît parfaitement le moteur V4 et peut nous orienter sur nos décisions, mettre en avant les domaines où nous commettons aussi des erreurs . Le but étant de s’améliorer et de progresser le plus rapidement possible, Dani est d’une aide précieuse. »

Dani Pedrosa : « J’aide KTM à avancer plus rapidement »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Pit Beirer, le boss de KTM Motorsport, déclarait il y a peu que Dani Pedrosa n’avait pas été recruté pour faire de la figuration. Durant la trêve estivale, il est allé tester à Brno afin de développer la KTM RC16 et glaner des informations pour les pilotes officiels. Le prochain Grand Prix, qui met un fin à la pause estivale, se tiendra sur ce même circuit ce week-end.  […]