Pol Espargaro : « Si on m’avait dit que je serais 5e du championnat, je ne l’aurais pas cru »



Pol Espargaro a souffert au Grand Prix d’Andalousie (7e), mais quitte Jerez avec plusieurs motifs de satisfaction. Il sent que la KTM est compétitive, et s’étonne d’être dans le top-5 du championnat. 

Sur le papier, l’épreuve de Jerez de la Frontera était censée être l’une des moins favorables à KTM sur cette saison 2020. Le constructeur autrichien n’a d’ailleurs pas été épargné par les mésaventures sur les Grands Prix d’Espagne et d’Andalousie, avec des résultats blancs pour Brad Binder, Miguel Oliveira et Iker Lecuona. Un homme a toutefois su éviter les pièges, et montre qu’il n’est pas le chef de file de l’écurie pour rien : Pol Espargaro.

Dès Jerez 1, le pilote de Granollers a fait le boulot en se qualifiant 6e puis terminant la course à la même position, à seulement une seconde du podium. Jamais KTM n’avait fait aussi bien sur la piste andalouse. Le week-end de Jerez 2 a été un peu plus mitigé, avec des difficultés dans la chaleur écrasante et une qualification manquée (12e).

Devant partir plus loin, Pol Espargaro a perdu du temps dans le peloton. Pendant ce temps, le groupe qui s’est battu pour le podium (Valentino Rossi, Jack Miller, Franco Morbidelli…) ne l’a pas attendu. « Au début j’ai eu une petite bagarre avec Petrucci, je suis presque tombé parce que j’ai touché sa roue arrière. C’était ma faute et j’ai perdu deux positions. Ensuite je me suis battu contre Johann Zarco et mon frère (Aleix) pour récupérer ces deux places. Donc au début j’ai perdu le contact avec ceux de devant. » 

Installé à la 12e place, Pol Espargaro a ensuite bénéficié des chutes (Aleix Espargaro, Jack Miller, Danilo Petrucci) et incidents (pannes de Franco Morbidelli et Franco Morbidelli) qui ont émaillé l’épreuve, et termine 7e. Un résultat qu’il accepte volontiers, dans une course où il ne se sentait pas en mesure de rouler devant. « Ce ne fut clairement pas notre meilleure course. Normalement je ne suis pas particulièrement fort dans des conditions aussi chaudes. Je m’en suis bien tiré la semaine dernière, mais là j’ai beaucoup souffert. Après 12, 13, ou 14 tours, j’étais complètement mort. »

Une 7e place sur le sec reste l’un des meilleurs résultats de KTM sur le sec. Les progrès du constructeur autrichien sont « indiscutables », assure-t-il. Ils lui permettent de compter 19 points à l’issue des deux premiers Grands Prix, ce qui le classe dans le top-5 du classement général. « S’il y a quelques mois on nous avait dit que nous serions 4e au championnat des constructeurs et 5e au championnat des pilotes, nous n’y aurions pas cru », se réjouit-il. « Bien que nous espérions un peu plus dimanche, au final les points au championnats sont là. L’équipe et moi-mème avons fait un bon travail sur ces deux week-ends. »

Championnat MotoGP après le GP d’Andalousie : 1. Quartararo 50 pts, 2. Viñales 40 (-10), 3. Dovizioso 26 (-24), 4. Nakagami 19 (-31), 5. P. Espargaro 19 (-31), 6. Rossi 16 (-34), 7. Miller 13 (-37), 8. A. Marquez 12 (-38), 9. Zarco 12 (-38), 10. Morbidelli 11 (-39)…

Espargaro explique pourquoi il rejoint Honda

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Pol Espargaro : « Si on m’avait dit que je serais 5e du championnat, je ne l’aurais pas… […]