Poncharal prévient : attention à Oliveira en 2020



Miguel Oliveira est de retour à 100 % de ses moyens. Ses chronos lors du test effectué à Misano, fin juin, donnent de l’espoir au clan Red Bull KTM Tech3. 

Le test privé mené sur le Misano World Circuit Marco Simoncelli, du 23 au 25 juin, a vu Miguel Oliveira passer sous la barre des 1’33 (un chrono de 1’32.9 a été communiqué). Un tel meilleur tour serait plus rapide que son record personnel officiel sur la piste, établi en 1’33.426 lors du Grand Prix de Saint-Marin 2019.

Une amélioration qui confirme celles déjà observées lors des essais hivernaux, début 2020. À Sepang, en février dernier, le Portugais a gagné près d’une seconde vis-à-vis de son record personnel (1’58.764 contre 1’59.748 auparavant, -0.948). Plus tard dans le mois, à Losail, il a baissé sa référence de 7 dixièmes (1’55.008 contre 1’55.773 auparavant, -0.765).

La KTM RC16 a fait des progrès évidents, et Miguel Oliveira aussi. En termes de pilotage, mais aussi physiquement. « Nous avons fait un test à Misano et il a été très impressionnant, honnêtement, commente son team-manager, Hervé Poncharal, sur Crash.net. C’est la première fois depuis le Grand Prix d’Autriche 2019, où il a terminé huitième, qu’il était en pleine possession de ses moyens physiques au niveau de son épaule droite. »

En effet, la saison 2019 de Miguel Oliveira a été pour partie gâchée par une blessure lors du Grand Prix de Grande-Bretagne, en août. Le Portugais a été percuté en course par Johann Zarco, et s’est relevé blessé à l’épaule. Ça l’a handicapé, il a continué à rouler malgré tout, mais est à nouveau tombé sur l’épaule aux essais libres du Grand Prix d’Australie. Forfait lors des trois dernières épreuves, il s’est fait opérer des tendons de son épaule début novembre.

Mais cette blessure est désormais derrière lui. « Donc sur le papier, 2020 devrait être une très bonne saison pour Miguel. Nous allons avoir un an de plus ensemble en 2020, puis il s’en ira pour l’équipe d’usine et je suis content pour lui, et content de le voir travailler à nouveau avec Brad (Binder). » En janvier 2020, Hervé Poncharal assurait que Miguel Oliveira pouvait viser des résultats dans le top-8 cette année. Premiers éléments de réponse le week-end du 19 juillet à Jerez de la Frontera, théâtre du Grand Prix d’Espagne.

Binder & Oliveira, comme on se retrouve

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store