Poncharal : « Syahrin, c’est comme Zarco, le passage à KTM a été difficile »



Hafizh Syahrin a perdu sa place en MotoGP. Le Malaisien ne sera plus dans l’équipe Red Bull KTM Tech3 en 2020. Son team-manager, Hervé Poncharal, ne perd pas pour autant la confiance qu’il lui portait.

Hafizh Syahrin fut l’une des surprises de la saison 2018. Alors qu’il se démenait en Moto2 pour se battre dans le top-5/top-10, le Malaisien a saisi l’opportunité, durant l’hiver, de rejoindre l’équipe Tech3 en MotoGP pour remplacer Jonas Folger. Sur la M1, il a étonné, parvenant à se frayer un chemin dans le top-10 à 4 reprises. Il a mème lutté face à Franco Morbidelli pour le titre de meilleur rookie.

Mais le rêve s’est brutalement arrêté avec le passage, pour Tech3, de Yamaha à KTM. Depuis, ses résultats sont catastrophiques. Il n’a marqué que 3 points en 9 Grands Prix, et les écarts avec les leaders sont à chaque fois de plusieurs dizaines de secondes à la fin des courses. On l’a même vu abandonner au Mugello, effrayé par le comportement de sa moto (lire ici).

Le Malaisien a logiquement perdu son guidon pour 2020. Il sera remplacé par Brad Binder (lire ici), et devrait retourner en catégorie Moto2. « Hafizh Syahrin a le potentiel pour être un pilote décent en MotoGP », exprime cependant Hervé Poncharal sur Speedweek. « Ce n’est certainement pas Márc Márquez ou Fabio Quartararo, mais il a du talent et peut être compétitif dans la catégorie. »

« Une mentalité différente des autres pilotes… »

Alors, d’où vient le problème ? « Passer de Yamaha à KTM a été difficile pour lui, regarde son team-manager. Il en va de même pour Johann Zarco. Les deux n’ont pas encore fait l’ajustement. » Les anciens coéquipiers sont en effet dans la même galère, même si pour Johann Zarco, cela va un peu mieux que pour lui. Il faut dire que le tricolore est naturellement plus rapide, qu’il a plus d’expérience et qu’il fait partie de l’équipe d’usine.

Mais y-a-t-il aussi un problème d’état d’esprit, ou de manière d’aborder les choses ? « Des pilotes comme Jorge Martin et Brad Binder poussent à chaque tour. Marc Márquez fait de même. Certains pilotes font des tours où ils sont trop lents, de 3, 4 ou 5 secondes. Cela n’a aucun sens de faire des virages lents qui ne servent à rien. Hafizh a une mentalité différente de celle de la plupart des autres pilotes MotoGP. »

C’est en forgeant que l’on devient forgeron, et Hervé Poncharal soutient que son pilote « est maintenant mieux concentré. Il commence à se sentir mieux sur la KTM ». Il souligne qu’à Assen, il a réalisé le 13e meilleur tour en course. Qu’il fait « un travail décent » et que « ses commentaires sont très intéressants pour KTM ». Il reste encore 10 Grands Prix MotoGP à Hafizh Syahrin pour tenter de trouver sa voie sur la RC16.

2020 : Où ira Syahrin ?

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

2
Poster un Commentaire

2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Officiellement, Hafizh Syahrin est pour l’instant le seul pilote MotoGP qui va perdre son guidon entre les saisons 2019 et 2020. Il ne sera pas conservé par l’équipe Red Bull KTM Tech3, principalement en raison de son manque de résultats – 3 points marqués en 9 courses et des difficultés à s’adapter à la RC16, comme l’explique Hervé Poncharal (lire ici). […]

[…] Poncharal : « Syahrin, c’est comme Zarco, le passage à KTM a été difficile » […]