Portimao, Espargaro (abandon) : « Pas idéal pour Honda de passer de Losail à Portimao »



Un problème technique a gâché le Grand Prix du Portugal de Pol Espargaro, déjà rendu délicat par des essais compliqués et une violente chute en FP4. Le Catalan attend d’autres circuits pour mieux exprimer son potentiel sur la Honda.

Le pénible week-end portugais de Pol Espargaro s’est achevé sans qu’il puisse juger de sa compétitivité. Des 25 tours prévus dimanche, le Catalan n’a pu en boucler que 3, avant de rentrer aux stands à cause d’un problème avec le frein arrière. Un premier résultat blanc cette saison, et le premier en tant que pilote Honda.

Meilleur représentant du HRCau Qatar (8e/13e), Pol Espargaro a cette fois dû observer depuis son box ses camarades Marc Marquez (7e), Alex Marquez (8e) et Takaaki Nakagami (10e) s’offre un triple top-10. « Je ne peux pas dire ce qui aurait été possible de faire en course car elle a été bien trop courte. J’aurais pu rouler avec les Honda, en particulier Alex, car nous étions plus ou moins aussi bons au warm-up, et je suis généralement mieux le dimanche que les autres jours », pointe-t-il cependant.

Les débuts de Polyccio au Repsol Honda Team ne sont pas ceux espérés, mais lui répète qu’il a la vitesse et qu’il faut que les différentes pièces du puzzle – réussir ses qualifications, ne pas commettre d’erreur en course – s’assemblent. Il attend aussi de meilleures pistes pour sa RC213V. « Ce n’est certainement pas idéal pour Honda de passer de Losail à Portimao. Les deux circuits ne sont pas les meilleurs pour la moto. Il n’a pas été facile de découvrir la machine uniquement sur ces pistes. »

Pour aller de l’avant, il peut désormais s’inspirer des données de son coéquipier Marc Marquez, dont il attendait le retour afin de le « copier », comme il l’a déjà admis. « Dès que vous avez un pilote plus rapide dans votre box, qui est meilleur dans certains secteurs, il est important de comprendre pourquoi. Quand Marc n’était pas là je regardais quand même les données de Stefan (Bradl) et Alex (Marquez), car même si j’ai fini premier pilote Honda dans les deux courses au Qatar, les données sont toujours utiles, que ce soit de Marc ou de quelqu’un d’autre. Néanmoins, grâce à sa présence, j’ai appris quelques détails pour aller plus vite avec la Honda. »

La prochaine épreuve, à Jerez, lui donnera l’occasion de se rattraper, sur « un circuit où nous allons avoir beaucoup de données grâce au travail fait par Stefan (Bradl). Tout ce que nous pouvons faire est continuer à travailler et essayer d’avoir de la chance. Le problème rencontré là n’en sera pas un dans le futur, assure-t-il. Nous continuons à devenir plus forts et à progresser ».

Championnat après le GP du Portugal : 1. Quartararo 61, 2. Bagnaia 46 (-15), 3. Viñales 41 (-20), 4. Zarco 40 (-21), 5. Mir 38 (-23)… Classement complet ici

Portimao, Marquez (7e) : « Une explosion d’émotions »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

[…] Espargaro (abandon) : Victime d’un problème avec son frein arrière, le pilote Honda n’est pas responsable de son résultat final. Juger […]