Portimao, MotoGP : Le patron, c’est Fabio !



Fabio Quartararo était au-dessus du lot ce week-end. Deux semaines après sa victoire à Doha, le Français enchaîne avec une nouvelle victoire à Portimao, sa cinquième en MotoGP. Il s’empare des commandes du championnat, cédées par Johann Zarco qui a chuté alors qu’il se battait pour le podium.

Au départ, Fabio Quartararo ne profite pas de sa pole position. Le Français cède immédiatement quatre places à Marc Marquez, Jack Miller, Alex Rins et un Johann Zarco auteur du holeshot. Bien sorti depuis le 9e rang de la grille, Joan Mir rejoint aussi le groupe de tête. C’est plus compliqué pour Francesco Bagnaia parti 11e, mais surtout Maverick Viñales lointain 20e après quelques mètres.

Conformément au plan décrit samedi soir, et contrairement aux deux courses du Qatar, Zarco prend les commandes des opérations, suivi comme son ombre par Rins et Mir. Les deux Suzuki sont très à l’aise et Quartararo comprend vite qu’il ne faut pas les laisser partir. Le pilote Yamaha profite d’une erreur de Marquez, qui gêne également Miller, pour gagner deux places d’un coup.

Le quatuor de tête est lancé : Zarco, Rins, Mir et Quartararo. La hiérarchie est bientôt bousculée par un Rins incisif et passé en tête au 4e tour, tandis que Quartararo poursuit sa remontee en passant 3e. Il dépossède ensuite son compatriote Zarco de la 2e place et se lance à l’assaut du leader. Le combat devient bientôt un double-duel : Rins-Quartararo d’un côté, Zarco-Mir de l’autre.

Les chronos descendent, le record du tout en course est battu et rebattu, et les premières chutes surviennent, avec Jack Miller puis le héros local Miguel Oliveira. Pol Espargaro rentre lui aux stands.

Après quelques minutes d’observation, Quartararo passe à l’action et s’attaque à Rins au 9e des 25 tours à boucler. Ça passe, et la course connaît son troisième leader différent. Rien n’est cependant fait pour le tricolore, car son adversaire ne lâche rien et lui colle au train.

Pas encore monté sur le podium cette saison, Rins suit le rythme costaud imposé par Quartararo, parti avec une gomme plus dure à l’arrière. Mais les affaires du pilote Suzuki prennent fin à 7 tours de l’arrivée sur une perte de l’avant. Fabio Quartararo se retrouve seul en tête avec près de 4 secondes d’avance sur son dauphin, qui n’est autre que Johann Zarco.

Les espoirs de doublé français sont cependant de courte durée : un tour après la chute de Rins, Zarco part aussi à la faute alors que Bagnaia venait de s’emparer de sa 2e place. Le podium s’envole, tout comme la place de leader du championnat.

Patron du jour, Fabio Quartararo achève en solitaire une partition impeccable à Portimao. Cinq mois après avoir connu l’échec ici-même,, il prend sa revanche et l’emporte pour 5 secondes devant Francesco Bagnaia. Joan Mir s’offre son premier podium de l’année dans la roue du pilote Ducati. Arrivé à 179 millièmes du trophée, Franco Morbidelli signe un retour aux avant-postes après deux manches compliquées au Qatar. Brad Binder complète le top-5 et donne à KTM un résultat inespéré après la chute de la star locale Miguel Oliveira.

Les progrès faits par Aprilia se confirment à nouveau pour Aleix Espargaro, excellent 6e devant les frères Marquez, Marc (7e) devant Alex (8e). Le premier se félicite d’avoir franchi l’arrivée à une aussi bonne position pour son retour à la compétition, tandis que le second décroche son premier top-10 de l’année. Top-10, aussi, pour le meilleur rookie du jour Enea Bastianini (9e) et un Takaaki Nakagami (10e) héroïque, lui qui souffrait de la clavicule.

Méconnaissable, Maverick Viñales prend les unités de la 11e place devant Luca Marini (12e). Le quatrième pilote Yamaha, Valentino Rossi, est lui tombé alors qu’il se battait dans les points. Les points, c’est aussi l’un des éléments à retenir du jour : Fabio Quartararo en compte désormais 61, ce qui lui permet de prendre la tête du championnat devant Pecco Bagnaia (+15) et Maverick Viñales (+20). Classement au bas de l’article.

GP du Portugal – Course MotoGP :

Championnat après le GP du Portugal : 1. Quartararo 61, 2. Bagnaia 46 (-15), 3. Viñales 41 (-20), 4. Zarco 40 (-21), 5. Mir 38 (-23)… Classement complet ici

Site sans pub, contenu amélioré, développement du média, cadeaux à gagner toute l’année : rejoignez la course en version Premium, soutenez notre travail pour seulement 19,99€/an (1,6€/mois). Merci à tous ceux qui sont déjà abonnés, vous êtes notre moteur !

Devenez membre Premium GP-Inside !

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Marc Lefevre
25 jours il y a

Bravo à Fabio, il prend de l’assurance avec une expérience progressive maîtrisée