Portimao, Rossi : « Marquez sera fort dès vendredi matin »



Classé 12e et 16e des deux courses du Qatar, Valentino Rossi espère profiter de l’arrivée des Grands Prix en Europe, ici au Portugal, pour rebondir. Il reconnaît ne pas savoir pourquoi lui et son coéquipier ont eu du mal à Losail, alors que les pilotes officiels Yamaha se sont retrouvés devant.

Le team Petronas en difficulté au Qatar : « Nous avons fait pire qu’attendu, mais les deux pilotes d’usine Yamaha ont fait deux bonnes courses. C’est difficile de dire ce qu’il s’est passé. Chaque équipe travaille à sa manière et choisit sa voie. Ce que je sais, c’est que ma moto est très similaire aux motos officielles et que c’est une 2021, alors que celle de Morbidelli est plus proche de 2019. Je ne peux pas expliquer pourquoi les pilotes officiels Viñales et Quartararo ont été si bons et nous avons eu du mal. Je m’attendais à être plus fort, ça oui, mais je ne sais pas ce que Quartararo et Viñales ont (de plus). »

L’influence du style de pilotage « moderne » sur les résultats en 2021 : « Je ne pense pas que ce soit un élément fondamental. Ce que nous avons vu dans les données est que chaque pilote a son propre style, tous sont similaires mais tous sont différents. Nous avons essayé de travailler sur la moto mais aussi le style de pilotage, et tous les ingénieurs nous donnent des informations sur la bonne façon d’accélérer et de freiner. »

Marc Marquez de retour : « En 2020, Oliveira était l’homme à battre. Il a fait la pole et a dominé le Grand Prix avec le meilleur tour en course. Il est le favori, mais Frank et Miller étaient également forts. Nous avons tous des attentes élevées pour Marc. Son niveau et sa confiance avec la moto restent à voir mais il semble être très en forme. Tout le monde veut savoir à quel niveau il est, mais je crois qu’il est en très bonne forme et qu’il sera fort dès vendredi matin. »

Le témoignage de sa campagne sur la situation des femmes (lire ici) : « J’ai aimé l’interview parce qu’elle a parlé de manière très directe et a essayé d’expliquer ce qu’il se passait, dans ce cas-là dans le paddock, mais je pense dans beaucoup d’autres endroits. C’est normal que quand vous dites quelque chose comme ça, surtout en ce moment, tout le monde essaie de pousser pour en faire dire plus. Elle a juste dit que quand vous faites ce travail – umbrella girl dans le paddock, mais aussi beaucoup de boulots faits par les jolies filles, comme au motorshow ou dans les shows fashion –, vous devez être forte et intelligente, parce qu’il y a beaucoup de garçons autour. Il vous faut être assez forte pour gérer la situation. Mais je suis très content qu’elle ait été umbrella girl parce que sinon je ne l’aurais pas rencontrée ! (rires) »

Portimao, le défi du circuit (propos de la veille) : « Le circuit de Portimao est fantastique, très différent de tous les autres, mais d’un autre côté il est très difficile. C’est une piste où on a besoin de besoin de temps pour apprendre, et chaque fois qu’on y roule on peut progresser sur quelque chose. Nous avons trouvé de nouveaux réglages sur la moto au warm-up du Grand Prix de Doha, et ils m’ont permis de maintenir un meilleur rythme, mais nous avons été handicapés par la mauvaise position sur la grille. Nous espérons pouvoir être plus forts et plus compétitifs, pour ce troisième Grand Prix mais aussi dans le reste de l’Europe – il y a beaucoup de bons circuits pour moi. »

Championnat après le GP de Doha : 1. Zarco 40 pts, Quartararo 36 (-4), 3. Viñales 36 (-4), 4. Bagnaia 26 (-14), 5. Rins 23 (-17)… Classement complet ici

Dix choses à savoir sur le GP du Portugal

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments