Portimao veut 30 000 spectateurs au Grand Prix



Les organisateurs du Grand Prix moto du Portugal sont convaincus qu’ils pourront accueillir du public en novembre. Ils travaillent sur une base de 30 000 spectateurs pendant le week-end, tout en espérant monter jusqu’à 50 000.

Le Portugal célébrera le retour des Grands Prix moto sur ses terres, fin 2020. L’épreuve ibérique, dont la dernière édition remonte à 2012, aura lieu le week-end du 22 novembre sur le circuit de Portimao. Elle fera office de finale du championnat du monde MotoGP, que l’Autodromo International d’Algarve accueillera pour la première fois de son histoire.

Et cette première, les organisateurs ne la veulent pas sans public, comme c’est le cas pour les Grands Prix actuels en raison de l’épidémie de coronavirus. Le patron du circuit, Paulo Pinheiro, imagine même plusieurs milliers de spectateurs sur le site : « Nous travaillons pour avoir des fans, et nous allons commencer avec une capacité de 30 000 fans pour le week-end de course, puis nous déciderons des prochaines étapes avec la Dorna et les autorités sanitaires. »

S’il parle de 30 000 personnes, Paulo Pinheiro donne ce chiffre comme une base de travail. Il en espère en réalité 50 000, ainsi qu’il l’a confié à Speedweek. Même chose concernant l’épreuve de Formule 1, qui aura aussi lieu à Portimao du 23 au 25 octobre. Le Portugais évoque une grande attente de la part du public, local comme européen, et n’a aucune inquiétude concernant la vente des 50 000 billets. L’arrivée du championnat du monde Superbike, en 2008, avait rassemblé 72 000 personnes.

Les spectateurs sont pour l’instant interdits sur les circuits du mondial MotoGP, en raison des restrictions liées à l’épidémie de coronavirus. Les portes seront ouvertes au public plus tard dans la saison, selon l’évolution de la situation. Cela ne se fera pas sans l’accord des autorités gouvernementales des pays où se déroulent les Grands Prix, et une nouvelle configuration pour l’accueil des fans, comme cela se voit par exemple dans les stades de football – port du masque, distanciation sociale, etc.

Un vent d’inquiétude souffle sur les compétitions sportives internationales à cause du rebond de l’épidémie de coronavirus, notamment en Espagne où cinq courses doivent encore être disputées en 2020. Le Portugal a été moins touché, et Paulo Pinheiro est en train de superviser la nouvelle organisation que va demander l’accueil de spectateurs.

Le week-end dernier, 250 personnes par jour ont été autorisées à venir assister au championnat du monde Superbike, à Portimao. L’expérience a permis aux organisateurs de se roder et prendre des notes. « Nous les avons placés sur une petite partie de la tribune principale. Nous avons simulé le grand avec du petit et nous avons vu comment tout fonctionne : comment les gens se rendent à leur siège, comment ils vont aux toilettes, toutes ces choses », commente le PDG du circuit.

L’enceinte contient un total de 96 000 places, mais il n’y en aura pas plus de 50 000 occupées pour le MotoGP. « Il s’agit de ne pas surcharger notre système. Plus il y a de fans, plus il faut des toilettes, des bars, des caisses, des accès au circuit, etc. Avec 50 000 personnes, la pression est beaucoup plus faible. Cela fait aussi sens par rapport au Covid-19 : 50 000 personnes c’est beaucoup, mais de cette façon notre processus fonctionne sans surcharge », assure-t-il, visiblement convaincu que cela sera possible.

Nous considérons ces prévisions comme très optimistes, mais espérons que le futur donnera raison à Paulo Pinheiro. Pouvoir accueillir 30 000 spectateurs sur le week-end serait déjà une belle réussite, au regard de la situation actuelle.

Le GP du Portugal est de retour

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

2
Poster un Commentaire

2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] responsables de la région le souhaitent et l’autorisent, et peut-être aussi en France et au Portugal, car ils y réfléchissent. Mais ce public sera éloigné de la bulle du MotoGP. » En revanche, […]

[…] en septembre (10 000 personnes/jour) et de Portimao, qui arrive fin novembre (30 000 personnes espérées sur l’ensemble du […]