Portimao, Viñales (11e) : « Ce rendement de la moto est inacceptable »



Victime de problèmes de grip à l’arrière, Maverick Viñales ne digère pas sa 11e place du Grand Prix du Portugal. Un résultat « difficile à accepter ».

Qualifié 12e après que son meilleur tour ait été annulé pour un dépassement des limites de la piste qui fait polémique, Maverick Viñales comptait sur son rythme de course élevé, montré aux essais libres, pour se frayer un chemin dans le peloton. Mais l’opération remontada ne s’est pas déroulée comme prévu.

Seulement 20e après quelques virages, le Catalan a passé plus de la moitié de la course hors des points. Loin du niveau affiché au Qatar (1er/5e), il termine son Grand Prix du Portugal à une pénible 11e place, à 23 secondes du vainqueur et 18 du podium. Le même résultat que celui obtenu cinq mois plus tôt.

La clé du problème ? L’adhérence du pneu arrière. « C’est difficile à comprendre », se désolait-il à l’arrivée, alors que son coéquipier Fabio Quartararo s’est imposé. « Ça m’inquiète de savoir que notre côté du box n’a pas su trouver le bon chemin. Ce fut une course très dure que nous ne pouvons pas comprendre. J’ai la vitesse, mais ce rendement de la moto est inacceptable. » « Les commissaires ont gâché un week-end qui aurait pu être super pour Yamaha. Mais si tu as du grip, tu peux partir derrière et remonter. Je n’aurais pas pu me battre pour le podium, mais sûrement terminer dans le top-5. »

« C’est compliqué parce que tu arrives des deux premières courses où tu roulais devant, et ici tu finis 11e. C’est difficile à accepter. »

Toujours troisième du championnat, Maverick Viñales se retrouve à 20 points du leader, alors qu’il aurait pu limiter la casse et profiter des erreurs d’autres adversaires – Alex Rins et Johann Zarco, tombés. Sa crainte est maintenant que les soucis rencontrés au Portugal se répètent par la suite. « Je suis particulièrement inquiet parce que ce n’est pas une saison où il faut être autant irrégulier. »

Le pilote Yamaha aura une revanche à prendre à Jerez, dans deux semaines, sur un circuit où il avait obtenu deux podiums en juillet 2020. « Il faut comparer les données et rester concentrés, parce que ça change beaucoup d’une course à l’autre. Donc ce que nous pouvons faire et revenir motivés et à fond. »

Championnat après le GP du Portugal : 1. Quartararo 61, 2. Bagnaia 46 (-15), 3. Viñales 41 (-20), 4. Zarco 40 (-21), 5. Mir 38 (-23)… Classement complet ici

Site sans pub, contenu amélioré, développement du média, cadeaux à gagner toute l’année : soutenez notre travail et aidez-nous à continuer pour seulement 19,99€/an (1,6€/mois, offre de lancement). Merci à tous ceux qui sont déjà abonnés !

Devenez membre Premium GP-Inside !

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Patrick
5 mois il y a

Comme souvent Vinales manque de régularité, dommage, c’est un pilote très rapide, a besoin rien y comprendre, quand il a remplacé Lorenzo certains le voyaient champion du monde mais n’est pas Lorenzo qui veut

[…] Portimao, Viñales (11e) : « Ce rendement de la moto est inacceptable » […]