Portimao : Zarco explique pourquoi il a chuté



Un problème de boîte de vitesses a causé la chute de Johann Zarco au Grand Prix du Portugal, alors qu’il luttait pour le podium. « C’est dommage mais ça fait aussi partie du jeu. »

Arrivé à Portimao en leader du championnat, Johann Zarco espérait rester sur la lancée de ses deux podiums du Qatar (2e/2e), et pourquoi pas enchaîner avec un troisième au Portugal. Compétitif aux essais libres, rapide en qualification (3e), il faisait partie des hommes attendus devant en course. Et a su être présent au rendez-vous.

Auteur du holeshot, le tricolore a mené les premiers kilomètres du Grand Prix, avant de devoir céder face à Alex Rins et Fabio Quartararo. Il s’est alors retrouvé à la lutte pour le podium avec Joan Mir, puis Francesco Bagnaia. Ses chances de trophée se sont éteintes à 6 tours de l’arrivée, quand il a perdu le contrôle de sa Ducati à l’entrée d’un long virage à droite. La faute à un problème avec sa boîte de vitesses.

Alors qu’il aurait dû être en quatrième, Johann Zarco était en fait sur le troisième rapport. Il a donc tombé deux vitesses en pensant être en seconde, mais ce n’était pas le cas. Et ce n’est pas sa faute, assure son équipe : « Quand j’ai rétrogradé mes deux rapports, je me suis retrouvé en première, donc c’est que je n’avais pas bien enclenché la quatrième. Le team m’a rassuré en me disant que je l’avais bien mise et que j’avais passé le virage précédent en quatrième, mais avec notre système seamless, elle ne s’était peut-être pas bien mise. Je pensais avoir fait une erreur mais ils m’ont rassuré en disant qu’ils avaient déjà eu ce souci avec d’autres pilotes »

« J’attaquais peut-être un peu trop »

Johann Zarco estime aussi qu’il était au-delà de sa limite, et qu’il faut en tenir compte au moment d’expliquer l’accident. « Il me manquait quelques dixièmes aujourd’hui, j’attaquais peut-être un peu trop pour rester avec les autres. Peut-être que les passages de vitesses n’ont pas été aussi propres que ce qu’il fallait. Je pense que c’est l’une des causes », propose-t-il.

«  Le pneu avant n’était pas en très bon état sur le côté droit, il n’a pas pu soutenir ça et c’est pour ça que j’ai immédiatement chuté, poursuit-il ensuite. (…) Le pneu a peut-être trop chauffé en restant derrière Mir. À mon avis, être en dessous des 1’40 m’a obligé à passer un cap et on était sans doute un peu limites à l’avant. Il aurait probablement fallu d’autres réglages, peut-être dans la direction de Bagnaia. »

Malgré les progrès effectués tout au long du week-end, il en a manqué un peu, reconnaît-il. « Mon chef-mécanicien m’a dit qu’on aurait eu besoin de faire des progrès pour moins solliciter le pneu. Malheureusement on ne les a pas faits. »

Évidemment déçu, Johann Zarco repart néanmoins de Portimao avec une nouvelle course solide dans les valises, et la confirmation que la performance de Losail pourra être répétée ailleurs. Rendez-vous à Jerez dans deux semaines, pour un Grand Prix d’Espagne où les Ducati GP21 devront prouver qu’elles peuvent aussi briller sur des tracés plus sinueux.

Championnat après le GP du Portugal : 1. Quartararo 61, 2. Bagnaia 46 (-15), 3. Viñales 41 (-20), 4. Zarco 40 (-21), 5. Mir 38 (-23)… Classement complet ici

Site sans pub, contenu amélioré, développement du média, cadeaux à gagner toute l’année : soutenez notre travail et aidez-nous à continuer pour seulement 19,99€/an (1,6€/mois, offre de lancement). Merci à tous ceux qui sont déjà abonnés !

Devenez membre Premium GP-Inside !

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
4 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

[…] Qualifié en première ligne, Johann Zarco a mené la course puis s’est battu pour le podium,avant de chuter à quelques tours de l’arrivée. Depuis son box, il a assisté au triomphe de son compatriote […]

[…] Portimao : Zarco explique pourquoi il a chuté […]

[…] Portimao : Zarco explique pourquoi il a chuté […]

[…] Portimao : Zarco explique pourquoi il a chuté […]