Portimao, Zarco (J2) : Partir fort et mener la course !



Johann Zarco a connu une qualification mouvementée au Portugal, commencée à terre et terminée en première ligne (3e). Le Français espère profiter de la puissance de sa Ducati pour partir devant en course. Il s’attend à devoir faire face à son compatriote Fabio Quartararo.

Une Q2 mouvementée : « C’est bon d’être en première ligne parce qu’après ma petite chute, j’ai eu un peu de stress et d’inquiétude. Dans le box j’ai pu respirer, rester calme, concentré, et pousser avec la deuxième moto. Du vendredi au samedi j’ai passé un bon cap sur la moto, je suis même surpris. Je me suis immédiatement senti bien et les chronos avec les pneus de course sont bons. »

Partir devant : « On verra dimanche car Fabio va très vite, tout comme d’autres pilotes. En étant en première ligne, je pense pouvoir faire un bon départ avec la Ducati. Ce serait bien de mener la course un peu puis voir la situation pour jouer ma carte. (…) Le deuxième secteur est peut-être un peu difficile pour nous comparé aux Yamaha, et Fabio est très fort dans le dernier secteur. Mais si je peux le suivre, je crois que je peux rester avec lui, puis profiter de mon avantage en ligne droite pour être avec. C’est le plan mais on doit voir dimanche. »

Faire mieux qu’en 2020 (10e) : « L’an dernier j’ai utilisé un pneu différent ce celui que j’aurai demain, un peu plus tendre sur le côté gauche. J’ai fait une bonne course, mais le pneu était totalement détruit dans les 5 derniers tours et je n’ai pas pu garder ma position. Cette année, je peux maintenir un meilleur rythme grâce au pneu, et parce que je me sens bien sur la moto. Je peux espérer mieux. Si nous avions les mêmes pneus je n’aurais pas pris celui de l’an dernier, mais nous ne l’avons pas. Dans tous les cas, je me sens plus prêt. »

Circuit et chutes ce week-end : « C’est vrai qu’il y a des bosses, et dans quelques années il faudra peut-être un nouvel asphalte, comme au dernier virage, pour avoir un peu plus de stabilité. Mais avec plus de stabilité on pourra essayer d’aller plus vite. Je ne pense pas que le circuit de Portimao soit dangereux. Les chutes du week-end, c’est que tout le monde a été plus rapide qu’en novembre parce qu’on connaît mieux le circuit et que les motos vont très bien. »

Deux français devant, comme au Qatar : « Ce serait bien de partager ces moments tout au long de la saison. Il y avait beaucoup de pilotes français dans les années 70-80 mais c’étaient des histoires et des aventures différentes. Fabio est arrivé à ce niveau via l’école espagnole, moi plus l’école italienne. Il y a deux pilotes au top-niveau, la France et la Fédération aimeraient construire là-dessus. Nous avons l’exemple de l’Espagne et de l’Italie qui font de bonnes choses, mais aussi avec de gros partenaires pour aider à construire ce championnat. Nous montrons que c’est possible, j’espère pouvoir donner plus de motivation à tout le monde. Pas de la motivation, mais plus d’accès à ce niveau. »

Chers lecteurs, la version Premium de GP-Inside est lancée ! Soutenez notre travail pour seulement 19,99€/an (1,6€/mois) et profitez de : site sans publicité, contenu amélioré, développement du média, cadeaux toute l’année. Ça commence ce week-end : faites votre pronostic, remportez le jeu MotoGP 21 et un t-shirt Marquez. Merci à tous ceux qui sont déjà abonnés, vous êtes notre MotoGP à nous !

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

[…] Portimao, Zarco (J2) : Partir fort et mener la course ! […]