Pour le titre constructeur, c’est Quartararo contre Ducati



Seul pilote Yamaha capable de rouler devant, Fabio Quartararo a marqué 230 des 282 points de la firme japonaise au classement des constructeurs. Il porte à lui seul tous les espoirs de son constructeur.

Six ans après son dernier titre, Yamaha est en mesure de remonter sur le trône du championnat du monde des constructeurs MotoGP. La firme au diapason s’est battue devant tout au long de la saison, et occupe la deuxième place du classement à 9 points de Ducati. Troisième, Suzuki est mathématiquement trop loin pour revenir. La couronne se jouera donc à deux. Seulement, il serait erroné de qualifier cela de match à proprement parler entre Yamaha et Ducati. Il s’agit en réalité d’un duel entre un homme, Fabio Quartararo, face à un constructeur, Ducati, et ses multiples pilotes.

Le Français est le seul pilote Yamaha à se battre devant. Il faut remonter au Grand Prix d’Autriche, en août, pour trouver une autre M1 dans le top-10 (Valentino Rossi 8e). Au classement des constructeurs, n’est retenu que le meilleur résultat d’une marque. Yamaha n’a donc personne en cas de défaillance ou problème de Fabio Quartararo, tandis que Ducati peut compter sur un escadron entier.

Quelle meilleure manière d’illustrer cette situation qu’en faisant parler les chiffres. Depuis le début de la saison, Fabio Quartararo a terminé meilleur pilote Yamaha 12 fois sur 15. Le tricolore a marqué 230 des 282 points constructeurs de sa marque. À l’inverse, Francesco Bagnaia a fini 6 fois meilleur pilote Ducati, contre 5 pour Johann Zarco, 3 pour Jack Miller et 1 pour Jorge Martin. Deuxième du mondial, Pecco a marqué 117 des 291 points constructeurs de la marque italienne, soit 40,21 %, contre 81,56 % pour Fabio Quartararo chez Yamaha.

Chez Ducati, quand Francesco Bagnaia a chuté, au Mugello, Johann Zarco était là pour finir quatrième et ramener de gros points. De même qu’en Styrie, où Jorge Martin a gagné quand lui a flanché (onzième), victime d’un problèmes de pneumatiques. Pour Yamaha, personne n’est pas pour sauver les meubles si Fabio Quartararo n’est pas dans un grand jour. Un élément qui a une importance capitale quand on sait que les deux marques ne sont séparées que de 9 points.

Certes, Ducati a deux pilotes de plus que Yamaha, mais cela n’explique pas tout. De fait, Enea Bastianini et Luca Marini n’ont jamais ramené de points constructeurs. La situation illustre les difficultés rencontrées par Yamaha cette saison, tant en termes de gestion de pilotes (divorce avec Maverick Viñales), de mésaventures (Franco Morbidelli blessé), mais aussi de choix stratégiques (donner à Franco Morbidelli une moto de 2019 alors qu’il était vice-champion du monde, céder à Valentino Rossi la machine officielle alors qu’il était en fin de carrière). Difficultés masquées par les exploits de Fabio Quartararo, qui porte à lui tout seul tous les espoirs de son employeur.

MotoGP – Championnat Constructeurs après le GP des Amériques (15/18) :
1. Ducati – 291 pts
2. Yamaha – 282 (-9)
3. Suzuki – 197 (-94)
4. KTM – 185 (-106)
5. Honda – 173 (-118)
6. Aprilia – 105 (-186)

Le divorce Yamaha-Viñales a chamboulé le championnat par équipes

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Braccini
1 mois il y a

Encore un article qui n’a rien à dire..