Pour Zarco, « le temps passe vite »



Selon Johann Zarco le temps est son ennemi dans sa capacité à pourvoir dompter la KTM. Il lui file ainsi entre les doigts, entraînant dans sa course, une saison 2019 déjà bien entamée et bien en deçà  de celle dont il rêvait.

La trêve estivale se termined’ici quelques jours, il faudra reprendre le chemin de la piste de Brno en République Tchèque. Johann Zarco a profité de cette pause pour se reposer mais aussi pour parfaire sa préparation physique et mentale. On l’a vu grimper le Mont Ventoux, mais aussi se ressourcer auprès de ses fans (voir ici).

Le pilote tricolore a pu faire le bilan de sa première partie de saison. Et il regrette de devoir assumer un travail d’essayeur, en plus de celui de pilote de course : « Chaque week-end de course, nous sommes bousculés. Il nous est difficile de passer en revue de nombreuses choses, tout en gérant ce stress occasionné lors des séances d’essais. Il faut garder le contrôle, ce qui n’est pas toujours pas facile.

Je pousse toujours à la limite pour bien anticiper ces situations à problème. Il me faudrait au moins un an pour que je puisse vraiment m’aguerrir à la KTM, mais ce n’est pas possible, les courses s’enchaînent. » Jusqu’à présent, il lutte à chaque Grand Prix pour entrer dans les points. Et affirme faire le maximum afin de s’adapter à la KTM RC16 :

« Le temps passe si vite, et les possibilités lors d’essais aussi.  J’en profite pour me corriger, c’est aussi important. J’essaie toujours de m’adapter et de me sentir bien sur la moto. Pour le moment, je ne parviens pas à piloter en collant au style de Pol. Il serait stupide de penser que l’on a besoin d’aucun conseil. J’ai tout de même modifié certaines choses. J’ai repris des habitudes que j’avais en Moto2, j’ai plus de déhanché sur la moto. Cela permet d’avoir plus de contrôle sur la machine. On va voir comment elle réagit avec le temps. »

Des explications qui collent avec les commentaires réalisés depuis le début de la saison. Ainsi qu’avec les raisons avancées de la venue de Jean-Michel Bayle à ses côtés : « mieux contrôler le stress » ou encore travailler afin de pouvoir « tout prendre en charge ».

Si le temps passe vite, c’est aussi parce que Johann Zarco a fêté ses 29 ans le 16 juillet dernier. La saison 2020 sera celle de son 30e anniversaire. Il sait qu’à cet âge là, les possibilités vont commencer à disparaître – en 2016, Suzuki refusait déjà de le recruter car il était jugé « trop vieux ». D’où l’importance de bien réussir le défi KTM, afin de ne pas se retrouver dans une situation encore plus délicate.

Bayle – Zarco : « On travaille et il y a des progrès »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

3
Poster un Commentaire

3 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
fred-bear

29 ans ce n’est rien par rapport à 40, surtout pour se traîner sur la piste

Sharon

Invitаtion à un Sex Club Pгivé –> http://www.Sexia.club

Invitаtiоn au Seх Club – http://www.Sex777.club

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store