Pourquoi Crutchlow se plaint de la Honda



Pourquoi Cal Crutchlow se plaint-il de la Honda Rc213V, allant jusqu’à s’attirer les foudres d’Alberto Puig (lire ici) ? Quelques éléments d’explication.

La première moitié de saison de Cal Crutchlow n’est pas idéale. Le Britannique avait commencé fort, avec un podium au Qatar (3e). Mais c’est ensuite devenu plus compliqué, et il tourne aujourd’hui autour de la 8e place, quand il ne chute pas comme au Texas ou en Catalogne. De quoi le repousser au 11e rang du championnat, derrière son coéquipier Takaaki Nakagami.

Dès 2018, Cal Crutchlow s’était plaint de la Honda et du fait qu’elle est trop difficile à piloter. Il critiquait alors une moto trop conçue pour plaire à Marc Marquez. Cela s’est poursuivi cet hiver, et le Britannique ne semble pas changer d’opinion. Quelques évolutions ont été testées, mais rien de révolutionnaire, regrette-t-il.

Le noeud du problème se situe sur l’avant de la RC213V : le style de pilotage de Marc Marquez a incité les ingénieurs à mettre beaucoup de poids sur l’avant. Cela a rendu la moto plus physique à piloter, en particulier concernant le bas du corps – cela explique notamment pourquoi Jorge Lorenzo essaie de contrecarrer cela en modifiant l’ergonomie. Plus physique, la moto est assez plus difficile à faire virer dans les courbes aves les changements de direction. Et le pneu avant s’use plus vite.

« Ils le savent »

« La moto est difficile à piloter et ils le savent », signale Cal Crutchlow en désignant le HRC par « ils ». « Mais cela ne signifie pas que nous allons recevoir une solution rapide. » Il voit que Takaaki Nagakami s’en sort mieux avec un modèle 2018, même si le Japonais a pu testé la version 2019 et s’est montré enthousiaste (lire ici).

Il y a quelques jours, Alberto Puig s’est montré sec et ferme face à ces plaintes. « Quand vous avez un pilote  (Marc Marquez) qui gagne presque tous les week-ends avec cette moto, il n’y a rien à dire. Fin de la discussion. Les pilotes qui ont cette moto ou celle de l’an passé peuvent se plaindre, mais il y en a un qui monte toujours sur le podium. Donc si tu es pilote et que tu sais que tu ne peux pas y arriver avec cette moto, il vaut mieux ne pas y aller. Si tu viens ici et que tu as cette moto, tais-toi et roule. »

« Tais-toi et roule », dit Puig aux pilotes qui critiquent la Honda

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store