Pourquoi Daniel va perdre sa place en Moto2



Le nouveau sponsor de l’équipe SAG, Pertamina, veut un pilote indonésien en piste. Le contrat de Kasma Daniel va probablement être cassé.

Nous avions prévenu lors de la publication de la liste des engagés au championnat du monde Moto2 2021 : la mention « provisoire » n’était pas là par hasard. Plusieurs mouvements devraient avoir lieu cet hiver, et les pilotes initialement inscrits ne seront pas forcément ceux qui seront présents au départ du Grand Prix du Qatar, le 28 mars prochain.

Un premier chamboulement est en train d’avoir lieu au Stop And Go Racing Team. Jusqu’alors associée à ONEXOX TKKR, l’équipe espagnole travaille désormais avec le Mandalika Racing Team. Cette nouvelle alliance comprend l’arrivée d’un sponsor de taille : Pertamina, société pétrolière d’État de l’Indonésie, dont le revenu net s’élevait à 2,529 milliards de dollars en 2019.

Or, le désormais nommé Pertamina Mandalika SAG Team souhaite boucler la boucle en alignant un pilote indonésien en Moto2. Problème : deux pilotes – Thomas Lüthi et Kasma Daniel – avaient signé un contrat avec SAG. L’un des deux va donc être poussé vers la sortie, et ce ne sera pas le Suisse, reconfirmé lors de l’annonce du nouveau partenariat.

Kasma Daniel risque donc de perdre sa place. « Le team confirmera d’ici peu le nom du deuxième pilote pour 2021. Pour le moment, Kasma Daniel a un contrat avec le SAG Team. Cependant, une décision sera prochainement prise en tenant compte des intérêts de notre principal sponsor, et avec l’approbation du comité de sélection du championnat du monde », a fait savoir l’équipe.

Le Malaisien n’aura donc eu qu’une année pour tenter de faire sa place en Moto2, car 2020 était sa première saison au niveau mondial. Il n’a pas réussi à rentrer dans les points, obtenant une 20e place comme meilleur résultat. Son remplaçant pourrait être l’Indonésien Dimas Ekky Pratama, de retour dans le championnat après avoir disputé la campagne 2019 avec l’IDEMITSU Honda Team Asia (11 courses effectées, 0 point marqué).

Cet investissement coïncide avec le (probable) retour du Grand Prix moto d’Indonésie au calendrier du championnat du monde. Organisée à Sentul en 1996 et 1997, l’épreuve devrait avoir lieu en 2021 si le circuit de Mandalika, sur l’île de Lombok, arrive à être homologué à temps.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments