Pourquoi Ducati a préféré Miller à Petrucci



« La deuxième partie de la saison 2019 de Danilo était en dessous de nos attentes. Cela n’a pas joué en sa faveur, pas plus que l’épidémie de coronavirus. » Paolo Ciabatti (directeur sportif Ducati Corse)

Danilo Petrucci a perdu les faveurs du Ducati Team, qui a décidé de se passer de lui pour 2021. Les Rouges ont préféré choisir Jack Miller, et sont en train de négocier avec Andrea Dovizioso pour lui faire prolonger son contrat. « Convaincu de notre décision », le clan Ducati l’a expliquée par la voix de Paolo Ciabatti, directeur sportif.

Cette décision a dû être prise en s’adaptant au contexte lié au coronavirus. Si Jack Miller était bien dans le radar de Ducati, le plan était de laisser passer quelques Grands Prix en 2020 avant de jauger du niveau de chacun et planifier 2021. « Malheureusement, à cause de l’épidémie de coronavirus, nous avons fait face à une situation inédite, devant nous baser sur les résultats de la saison dernière, et nous en sommes arrivés à cette décision », indique Paolo Ciabatti.

Ce sont donc les performances des dernières courses de la saison 2019 qui ont mené à la signature de l’Australien. À l’issue des 9 premiers Grands Prix (de Losail à Sachsenring), l’avantage était à Danilo Petrucci : 3e place du championnat (7e pour Jack Miller), 121 points (contre 70), une victoire (contre zéro), trois podiums (contre un seul). Mais au retour de la trêve estivale, la situation s’est inversée. Sur les dix dernières épreuves, Jack Miller a marqué 40 points de plus que Danilo Petrucci, montant notamment sur 4 podiums tandis que l’Italien se battait pour des places dans le top-10. Petrux souhaitait se rattraper en 2020, mais il n’en a pas eu l’opportunité

« Mon opinion est que la deuxième partie de la saison 2019 de Danilo était en dessous de ses attentes et des nôtres, après le début positif qui l’a vu gagner au Mugello, reconnaît Paolo Ciabatti. Dans la deuxième partie il a, en quelque sorte, perdu son chemin, et ensuite eu du mal à être à nouveau compétitif. Cela n’a pas joué en sa faveur, pas plus que l’épidémie de coronavirus qui a mené au report du championnat. Parfois, il y a des moments où des décisions doivent être prises, avec les risques qu’elles puissent être mauvaises, mais il faut choisir. »

Ducati a également considéré le futur : qui, dans les prochaines années, sera le plus à même de se battre contre Marc Marquez. Plus jeune de 5 ans que Danilo Petrucci, Jack Miller a, d’après ses patrons, plus d’avenir que lui. Il ne fallait donc pas prendre le risque de le laisser s’échapper vers une marque rivale. « L’évaluation a été faite sur la base du potentiel des pilotes et de ce qu’ils peuvent encore exprimer. Jack n’a que 25 ans, d’une certaine manière il peut déjà être considéré comme un vétéran du MotoGP, mais nous croyons que c’était le bon moment, car la moto officielle peut lui donner un surplus de motivation. C’est une décision qui nous satisfait, même si ce n’était pas facile à cause du report du début du championnat. »

Ciabatti : « Ducati veut continuer avec Dovizioso »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Pourquoi Ducati a préféré Miller à Petrucci […]