Pourquoi Razgatlioglu a dit non au MotoGP



Toprak Razgatlioglu ne veut pas se tourner vers le MotoGP avant d’avoir atteint son objectif d’être champion du monde en Superbike. Ce qui l’a mené à refuser une Yamaha qui l’attendait en catégorie reine.

Peu de pilotes disent non au MotoGP, et quasiment aucun quand il s’agit d’être sur une moto compétitive, préparée par l’une des meilleures équipes. Toprak Razgatlioglu vient pourtant de le faire.

La rupture entre Maverick Viñales et Yamaha, qui se sépareront à la fin de la saison en cours, a libéré une place dans ce coin de la grille MotoGP. Franco Morbidelli va être promu du Petronas Yamaha Sepang Racing Team à l’équipe officielle Monster Energy, mais sa M1 va chercher un nouveau propriétaire. Toprak Razgatlioglu, deuxième du championnat du monde Superbike au moment des faits, a été contacté en ce sens. Et a refusé. À 24 ans, le Turc a préféré prolonger dans l’équipe officielle Yamaha WorldSBK jusqu’à fin 2023.

Ceux qui suivent sa carrière savent que ce n’est pas une première. Son manager, Kenan Sofuoglu, avait déjà affirmé avoir reçu une offre pour que Toprak Razgatlioglu devienne pilote MotoGP en 2020. Et avait alors déjà dit non, justifiant que l’objectif auquel il se destinait était de rester en championnat du monde Superbike et « de marquer l’histoire ». Ce qui passe par devenir champion du monde.

Rien n’a changé depuis, a récemment expliqué Kenan Sofuoglu. « Notre plan, depuis que je l’ai fait entrer en Superstock 1000, était d’en faire le premier champion du monde Superbike de Turquie, et nous voulons atteindre cet objectif. Peut-être que ce sera possible cette année. Mais je dois aussi dire que nous n’avons jamais rêvé de faire de Toprak un pilote MotoGP. Je crois que le style de Toprak va très bien à une moto de Superbike, et pour cette raison, notre objectif principal est rester en WorldSBK. »

Quintuple champion du monde Supersport (2007, 2010, 2012, 2015, 2016), Kenan Sofuoglu a tenté l’aventure Superbike en 2008, mais ce fut un échec – il termina dix-huitième. Toprak Razgatlioglu est lui mieux parti pour « marquer l’histoire », pour reprendre ses mots. Vainqueur à Donington, il vient de prendre la tête du classement général au favori dans la course au titre, le sextuple champion du monde Jonathan Rea. Le duel est lancé.

La porte du MotoGP n’est pas nécessairement fermée, ainsi que Toprak Razgatlioglu l’a lui-même signifié. « J’aime le paddock WorldSBK et je suis heureux d’y rouler. Peut-être que le MotoGP est une chose à laquelle je penserai dans le futur, mais je suis aujourd’hui complètement concentré à faire mon travail ici, en Superbike. » Seulement, un train vient de passer, et avec lui une superbe opportunité. Il n’est pas dit que le même genre se représentera en 2024, époque où on attend l’arrivée de pilotes du calibre de Pedro Acosta. Et où Toprak Razgatlioglu entrera dans l’année de ses 28 ans.

La Turquie a récemment fait son apparition sur la scène des Grands Prix. Kenan Sofuoglu fut le premier à décrocher un podium en terminant deuxième à Assen (Pays-Bas) en 2011, lors de son unique saison en Moto2. Le deuxième trophée a été glané par Can Öncü, historique vainqueur à Valence (Espagne) en Moto3, en novembre 2018. Son frère Deniz a fait la passe de trois dans la même catégorie, terminant troisième en Catalogne en juin dernier.

Leader du mondial Superbike, Toprak Razgatlioglu est aujourd’hui celui qui porte le plus haut l’étendard turc. Son compatriote Can Öncü, bientôt âgé de 18 ans, participe au championnat du monde Supersport sur la Kawasaki du team Puccetti Racing, et occupe la treizième place après cinq courses. Bahattin Sofuoglu roule en Supersport 300 chez Biblion Yamaha Motoxracing, mais n’est que quinzième après avoir obtenu la médaille de bronze en 2020. Deniz Öncü est lui le seul turc dans le monde des Grands Prix, et dispute sa deuxième saison complète chez Red Bull KTM Tech3.

✪ Derniers jours pour profiter de l’offre de lancement Premium ! Soutenez notre travail pour seulement 19,99 €/an, gagnez nos concours, découvrez un média sans pub, accédez à tout notre contenu et donnez à GP-Inside la chance de survivre ! Devenir Premium

L’état du championnat SBK après Donington 2021

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Lechatmachine
4 mois il y a

Vengeance et rancune contre Kawa!

[…] été pris du côté du WorldSBK. Le Turc Toprak Razgatlioglu a été contacté en ce sens, mais a refusé l’opportunité qui s’offrait à lui. L’Américain Garrett Gerloff a lui aussi […]

[…] Pourquoi Razgatlioglu a dit non au MotoGP […]

9 heures il y a

free to play minecraft sex games https://cybersexgames.net/