Pourquoi Viñales porte le numéro 12



Dans l’attente de la reprise de la saison 2020 de MotoGP, GP-Inside vous raconte les histoires derrières les numéros des pilotes. Voici le tour du #12 de Maverick Viñales.

La saison 2019 fut la première où Maverick Viñales a utilisé le 12 en championnat du monde. Ce ne fut pourtant pas une première dans sa vie, car l’Espagnol l’avait porté lorsqu’il était plus jeune, et pour une raison simple : il est né un 12 janvier.

Arrivé en mondial 125cc, en 2011, le 12 était déjà réservé à Daniel Kartheininger. Il a choisi le numéro 25, parce qu’il s’agit du nombre de points marqués avec une victoire, et par amour pour un pilote de motocross qui le portait. C’est armé du 25 qu’il est devenu champion du monde Moto3 en 2013.

Passé en Moto2 en 2014, Maverick Viñales a dû passer au 40 pour des raisons commerciales – il faisait partie de l’équipe Paginas Amarillas HP 40.

Dès qu’il a pu, il a repris son numéro 25. Cela s’est fait à son passage en MotoGP, en 2015. Il l’a gardé lors de ses deux premières saisons chez Suzuki, puis ses deux suivantes avec Yamaha.

Pour 2019, Maverick Viñales a décidé de repasser au numéro 12. Parce qu’il voulait faire peau neuve. « Ça fait un moment que je songeais le reprendre, mais jusqu’à présent je n’en avais jamais éprouvé le besoin, expliquait-il fin 2018. Récemment, j’ai senti qu’il me fallait quelque chose de nouveau. L’an prochain, comme j’aurai un nouveau chef mécanicien, un nouveau moteur, je me suis dit que c’était le moment de changer. Ça sera un nouveau Maverick ! »

Viñales : « Être champion est le but de ma vie »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] de l’équipe Pons HP 40, et a donc dû porter le numéro 40. La même chose était arrivée à Maverick Viñales en […]