Pourquoi Zarco n’a pas hérité du podium malgré les pénalités d’Oliveira et Mir



Miguel Oliveira et Joan Mir ont mordu sur la partie verte du circuit du Mugello dans le dernier tour de la course, dimanche. Johann Zarco aurait donc pu prétendre à une place sur le podium au bénéfice des pénalités, mais cela n’a pas été le cas. Explications.

L’ordre de passage des pilotes au drapeau à damiers du Grand Prix d’Italie n’est pas le même que celui affiché dans les résultats définitifs. La faute à plusieurs pénalités appliquées après les courses, pour un passage sur la partie verte du circuit. Cette fameuse partie verte, goudronnée pour des raisons de sécurité mais qui est considérée comme hors-circuit. Et qu’il ne faut surtout pas mordre dans le dernier tour, sous peine de perdre automatiquement une place.

C’est par exemple pour cela que Marco Bezzecchi est monté sur le podium en Moto2, alors qu’il a terminé quatrième derrière Joe Roberts. L’Américain a fini juste devant l’Italien, mais a été sanctionné d’une position pour être passé sur la fameuse partie verte. En Moto3, Pedro Acosta est arrivé 7e devant Sergio Garcia, mais les deux hommes sont finalement classés 8e et 9e car ils ont mordu sur le vert dans le dernier tour, ce qui a permis à John McPhee de gagner deux places et terminer 7e.

Si l’on suit cette logique de manière ‘brute’, Johann Zarco aurait dû finir 2e du Grand Prix d’Italie. Le Français est arrivé 4e, mais Miguel Oliveira (2e) et Joan Mir (3e) sont tous deux passés sur la partie verte dans le dernier tour. Le Portugais a d’ailleurs un temps été annoncé 3e, avant de récupérer sa 2e place après qu’une pénalité soit également appliquée à son adversaire espagnol.

Pourquoi Johann Zarco n’est donc pas 2e ? L’équipe Pramac Racing est allée poser la question aux commissaires du MotoGP. La réponse, dévoilée par Motorsport España : le temps.

Il est considéré qu’en passant sur la partie verte du circuit, le gain est de maximum une demi-seconde, donc 500 millièmes. Or, Johann Zarco est arrivé 943 millièmes après Miguel Oliveira (2e), et 535 millièmes après Joan Mir (3e). 35 millièmes de moins, et il aurait récupéré un podium. Mais dans ce cas-là, aucune position ne lui a été rendue.

À l’inverse, John McPhee est arrivé à 57 millièmes de Sergio Garcia et 173 millièmes de Pedro Acosta, ce qui explique pourquoi il a bénéficié des pénalités. En Moto2, Marco Bezzecchi a franchi le drapeau à damiers 17 millièmes derrière Joe Roberts.

Johann Zarco – Résultats (2021)

FP1 P2 P3 P4 QP WP RAC
Mugello 2 10 5 16 3 2 4
Le Mans 2 1 6 16 5 6 2
Jerez 6 9 8 15 6 1 8
Portimao 5 8 4 3 3 7 X
Losail 2 22 3 1 2 1 2
Losail 13 4 22 2 6 3 2

Championnat MotoGP après le Mugello : 1. Quartararo 105 pts, 2. Zarco 81 (-24), 3. Bagnaia 79 (-26)… Classement complet ici

Mugello, Zarco (4e) : « Un peu court en énergie pour le podium »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
3 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Paul Krak
23 jours il y a

Merci pour l’explication ! Vous êtes les premiers à donner ces détails. Ça vaut le Premium !

[…] Pourquoi Zarco n’a pas hérité du podium malgré les pénalités d’Oliveira et Mir […]

Jesone
23 jours il y a

Pourquoi ne pas simplement dit que le passage dans le vert est sanctionné 5/10 eme