Puig : « L’avenir de Lorenzo dépend de lui »



« Nous respecterons la décision du pilote » : Alberto Puig réaffirme que Honda ne mettra pas Jorge Lorenzo dehors avant la fin de son contrat, mais acceptera si lui souhaite un départ plus tôt que prévu. 

Le Grand Prix de Thaïlande a encore été un week-end difficile pour Jorge Lorenzo. Il a coupé la ligne d’arrivée 18e, 54 secondes après le vainqueur, son propre coéquipier Marc Marquez. « Il n’y a rien de positif, en dehors de mon état physique », résumait-il dimanche (lire ici).

Le Majorquin explique que le problème vient du moteur, qui l’empêche d’être rapide dans les virages. Ses critiques rejoignent celles de Cal Crutchlow lorsqu’il demande au HRC d’y remédier : « Il serait intéressant que Honda se concentre sur l’amélioration de ces problèmes générés par le moteur dans les virages, pour qu’il n’y ait pas seulement un pilote capable de gagner des courses. »

Pendant le week-end, son team-manager, Alberto Puig, a répété qu’il comprenait son pilote et qu’il savait que sa situation était difficile. Ce qui ne veut pas dire que les ingénieurs vont aller jusqu’à toucher à l’ADN de la RC213V : « Nous pouvons l’aider et nous le faisons. Mais la Honda est la Honda, elle ne deviendra pas une autre moto », confie-t-il par exemple à La Gazzetta dello Sport.

Face à ses problèmes physiques (plusieurs blessures ces derniers mois), ses mauvais résultats (23 points marqués) et ses difficultés d’adaptation, Jorge Lorenzo pense-t-il à se retirer dès fin 2019 ? Lui assure que non. Mais la situation devient de plus en plus intenable. « Je ne sais pas comment Jorge se sentira à la fin de la saison, s’il réussira à s’améliorer ou pas, dit Alberto Puig. Les articles sur sa retraite ? Cela dépendra de lui. Quoi que le pilote décide, nous le respecterons toujours. »

Entre les lignes, on comprend que Honda ne mettra pas donc fin au contrat du Majorquin plus tôt que prévu, en dépit de ses contre-performances. La décision lui appartient.

Quid de la piste Johann Zarco pour le remplacer ? « Je ne crois pas qu’il soit le seul pilote disponible », répond Alberto Puig. Qui écarte ensuite le sujet : « Nous ne sommes pas en train d’y penser. Nous croyons, ou nous voulons croire, que nous avons un contrat avec Jorge. Ce n’est pas le moment de paniquer. »

Thaïlande : Lorenzo (18e) demande à Honda de résoudre ses problèmes

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

3
Poster un Commentaire

2 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Dude

Il le dit très diplomatiquement mais ça veut clairement dire: Zarco, aucune chance avec Honda. Ce qui était d’ailleurs évident pour tout observateur informé, mais là, c’est officiel.

rena

et tant mieux car il y a vraiment beaucoup de chance que Zarco et Lorenzo aient le même ressenti sur la Rcv. donc perte de temps pour Honda et perte de notoriété et temps pour ces deux ex.céllents pilotes

fred-bear

La rc n’est pas pour zarco, pilotage fin comme lorenzo, c’est une moto de goret. Et surtout honda veut marquez & marquez pour 2021. La messe est dite