Qatar : Et maintenant, Marc ?



Marc Marquez a complété deux sessions d’entraînement avec la Honda RC213V-S en l’espace de quatre jours. Il dévoilera prochainement ses plans quant au Grand Prix du Qatar.

12 mars : minimoto à Alcarràs. 16 mars : Honda RC213V-S à Barcelone. 19 mars : même machine mais à Portimao. Marc Marquez attendait le feu vert des médecins pour reprendre la moto, et une fois celui-ci donné, il n’a pas perdu de temps. Le Catalan n’avait plus roulé depuis le 25 juillet 2020, jour de sa tentative de participation au Grand Prix d’Andalousie. Huit mois plus tard, la planète MotoGP attend sa décision concernant un autre Grand Prix : celui du Qatar, théâtre du coup d’envoi de la saison 2021 le week-end prochain.

Les derniers signaux envoyés par Marc Marquez sont plutôt positifs : il a pu accumuler des heures de roulage sur une moto relativement physique (215 chevaux, 160 kg) et, d’après ce que l’on sait, ses sensations sont bonnes, sans toutefois être optimales – fatigue en fin de journée. Il a fini la soirée du vendredi avec de la glace sur le bras après son entraînement de Portimao.

Inscrit sur la liste provisoire des engagés au Qatar, l’octuple champion du monde doit maintenant confirmer sa participation, ou au contraire reporter son retour à plus tard. Trois pistes sont à explorer :

– Essayer de participer au premier Grand Prix (26 au 28 mars). Marc Marquez serait ainsi du voyage pour Doha, où il arriverait mardi/mercredi. Il serait sur la photo de classe du MotoGP 2021 jeudi, puis ferait une tentative lors de la première séance d’essais libres du Grand Prix du Qatar, vendredi. Là, la piste et le prototype Honda RC213V lui offriraient les réponses dont il a tant besoin : savoir s’il est en mesure de rouler, ou si la douleur est encore trop forte, la situation trop risquée. En cas d’incapacité à poursuivre, le pilote d’essai Stefan Bradl prendrait sa place pour la suite du week-end.

– Attendre le deuxième Grand Prix (2 au 4 avril). Encore un poil juste, Marc Marquez laisserait une semaine de plus à son bras, irait peut-être effectuer un ou deux entraînements supplémentaires, et se rendrait au Qatar pour la deuxième épreuve. Un genre de compromis qui lui permettrait d’affûter sa rééducation d’un côté, mais de prendre une course de retard sur ses adversaires de l’autre. Retard en termes de points au championnat, mais aussi de roulage à Losail. Car les rivaux seraient d’autant plus dur à battre qu’ils auraient déjà effectué un test de pré-saison + un week-end de Grand Prix là-bas.

– Faire l’impasse sur les deux premiers Grands Prix. C’était, il y a encore quelques jours, la piste qui semblait la plus probable ; c’est aujourd’hui celle qui est la moins évoquée. Il faut pourtant la considérer. Dans ce cas de figure, Marc Marquez continuerait son programme de rééducation mais attendrait jusqu’au week-end du 18 avril pour reprendre le MotoGP (Grand Prix du Portugal). Il manquerait ainsi deux courses, perdant de précieux points sur ses concurrents au championnat, mais préserverait au maximum sa santé.

Qatar : « Marquez doit rouler mais promettre de finir dernier » (Agostini)

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

[…] Qatar : Et maintenant, Marc ? […]

[…] Qatar : Et maintenant, Marc ? […]