Qatar : paddock uniquement accessible aux travailleurs



Seuls les employés (pilotes, mécaniciens, organisateurs…) du championnat du monde de vitesse moto pourront entrer dans le paddock du Grand Prix du Qatar, ce week-end. Une mesure décidée en raison de l’épidémie de coronavirus, et sur demande du gouvernement qatari.

Le circuit de Losail s’apprête à vivre un Grand Prix du Qatar pour le moins particulier, conditionné par l’épidémie de maladie à coronavirus. Celle-ci a d’ores et déjà fait tomber le programme de la catégorie MotoGP, car les personnes en provenance d’Italie (ou y ayant séjourné au cours des deux dernières semaines) ne peuvent accéder au pays sans une mise en quarantaine de 14 jours. Cela a conduit la Dorna et ses partenaires à décider de l’annulation.

Mais les catégories Moto2 et Moto3 vont elles rouler, pour la raison suivante : motos, pilotes et employés des équipes étaient déjà présents au Qatar la semaine dernière pour des tests, avant la mise en place des mesures restrictives. Tout le monde est donc resté là-bas afin de pouvoir participer au Grand Prix, le week-end du 8 mars.

Mais le paddock de Losail sera plus vide que jamais, et pas seulement à cause de l’absence de la classe MotoGP. Comme l’indique la journaliste Niki Kovács, tous les guests et invités étrangers aux activités du championnat ne seront pas autorisés à entrer. Seules les personnes travaillant dans le paddock (pilotes, employés des équipes, de l’organisation…) auront le droit d’y circuler. Les spectateurs ne pourront accéder qu’aux tribunes et aux espaces qui leur sont réservés. Une demande du gouvernement du Qatar.

Stay tuned !
Rejoignez-nous sur Facebook, Twitter, Instagram.

Qatar : pas annulé mais reporté ?

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store