Qatar : Petrucci veut rivaliser avec les autres pilotes KTM



Danilo Petrucci sort d’une pré-saison délicate, où il lui a fallu découvrir la KTM RC16 en peu de temps, et sur un circuit de Losail pas idéal pour cette moto. Difficile de se fixer un objectif pour le premier Grand Prix de l’année, au Qatar. Il prend pour l’instant pour référence les autres pilotes KTM, avec qui il espère rivaliser comme il l’a fait durant le test hivernal.

Trouver les bons réglages en peu de temps : « Je suis toujours en processus d’apprentissage parce que pendant le test nous n’avons pas pu finir notre travail de perfectionnement des réglages. Il y avait beaucoup de vent le dernier jour et il n’a pas été possible de terminer ce travail. Nous devons faire quelques changements sur la moto et cela pourrait aller mieux ; sur le papier, cela peut un peu régler les problèmes rencontrés pendant le test. C’est toujours assez difficile de régler chaque problème aux essais, en particulier parce qu’ici, d’habitude la FP2 est comme une FP3 (difficile d’améliorer les temps de la FP2 en FP3 en raison des conditions météo, NDLR), donc nous avons vraiment peu de temps. »

Éléments de la découverte de la KTM : « Dans le positif, la moto donne confiance. La puissance est douce, on peut vraiment ouvrir facilement les gaz dans les virages car il y a une bonne traction au sol. Pour le négatif je ne peux pas encore vraiment le dire. Je veux être le plus rapide possible et je ne sens pas que j’ai découvert tout le potentiel. Alors peut-être que je pourrais répondre plus tard dans la saison. »

Losail, pas le circuit idéal pour découvrir la moto : « C’est difficile parce que quand je suis arrivé et que j’ai parlé aux ingénieurs, j’ai vu que ce circuit n’est pas le préféré (de KTM), mais je veux attendre dimanche soir pour le dire. Tester la moto seulement ici a été difficile car nous avons rencontré des difficultés et nous n’avons pas eu l’occasion de rouler le dernier jour. Mais au final je suis content parce que je vais déjà aussi vite que les autres (pilotes KTM). C’est important pour moi de me battre déjà avec eux, être possiblement plus rapide est un bon objectif. Çaa a été assez frustrant car je veux essayer la moto où elle est très rapide, mais je ne pense pas que nous ayons à attendre longtemps : la troisième course est à Portimao, où la KTM a gagné, et elle va aussi très bien à Jerez. Le championnat finit en novembre et nous avons encore beaucoup à faire. »

Battre les autres pilotes KTM, l’aspiration du week-end : « C’est difficile de fixer un objectif aujourd’hui, parce que pendant le test je n’étais pas très rapide. J’ai eu un rythme régulier mais il me manque quelque chose. Je ne me suis pas donné de position. Me battre avec les autres pilotes KTM et essayer d’être le meilleur d’entre eux est un objectif qui est peut-être possible. Les trois autres pilotes ont plus d’expérience avec cette moto, mais j’ai plus d’expérience de manière générale. Je suis encore en train de travailler sur l’adaptation de mon style de pilotage à la moto, donc je serais content de me battre avec Miguel (Oliveira), Brad (Binder) ou Iker (Lecuona). »

Qatar : « KTM revient avec des idées pour combler l’écart »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments