Qatar, Puig : « Marc se serait battu pour la victoire »



Alberto Puig en est persuadé : même diminué par son épaule, Marc Marquez aurait figuré dans le groupe de tête si le Grand Prix du Qatar avait eu lieu.

Marc Marquez a vécu un hiver 2019-2020 pour le moins difficile. Opéré de l’épaule droite le 27 novembre 2019, il a dû annuler ses vacances et passer les semaines suivantes entre repos et rééducation. L’intervention a été plus lourde que prévue, et il a eu du mal à s’en remettre. Début janvier 2020 il n’avait aucune force, à tel point qu’il avait « du mal à lever un verre d’eau ».

Le Catalan a ainsi passé les essais hivernaux de Sepang et de Losail diminué. Il a dû pousser son corps « à la limite », travailler sur sa condition physique tout en essayant de bosser sur la Honda RC213V, qui lui a causé certains problèmes. La lumière au bout du tunnel est apparue lors du dernier jour du test de Losail, où des solutions ont été trouvées et « la situation s’est grandement améliorée ».

En difficulté, à la fois physique et technique, Marc Marquez allait-il pouvoir à nouveau se surpasser et briguer la victoire au Grand Prix du Qatar ? La réponse à cette question ne sera jamais connue, car l’épreuve a été annulée en raison de l’épidémie de coronavirus.

Mais pour le team-manager du Repsol Honda Team, Alberto Puig, il n’y a pas à discuter : c’est oui. « Même s’il avait été à 60-65 % de ses capacités, au contraire de beaucoup de croyances, que personne ne pense que Marquez se serait promené au Qatar, affirme-t-il à Marca. Nous parlons de Marc Marquez, pas de quelqu’un qui vient d’arriver et qui s’est fait mal. Le dimanche il aurait été dans le groupe. Avec beaucoup de souffrances, oui, beaucoup de difficultés, oui, beaucoup de douleur, oui ; mais Marc Marquez se serait battu pour la victoire au Qatar. »

Alberto Puig reconnaît que le début de la pré-saison fut « compliqué » à cause de ses problèmes physiques. En ce sens, il ne peut éviter d’admettre que « cette pause forcée [due au coronavirus] lui a probablement fait du bien ». Mais l’Espagnol n’apprécie pas cette question, parce qu’elle peut prête à confusion en donnant l’impression qu’il se réjouit de l’épidémie de coronavirus.

Il s’attache donc à préciser « qu’à aucun moment nous ne sommes contents de devoir faire cette pause. Cette monstruosité qu’est l’épidémie de coronavirus, ni Marc ni personne ne la veut. Nous aurions préféré commencer le championnat dans les conditions difficiles qu’il rencontrait à ce moment-là ».

Informations concernant le coronavirus et les consignes sanitaires à respecter disponibles ici

Comment Marc Marquez vit le confinement

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Articles recommandés

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store