Qatar : Quartararo (5e) a su gérer et penser aux points



Victime d’un pneu arrière capricieux, Fabio Quartararo n’a pas pu exprimer tout son potentiel au Grand Prix du Qatar. Mais le Français a su garder son calme et faire face à la situation pour aller décrocher un top-5, là où il aurait perdu ses moyens par le passé. « C’est quelque chose de positif », souligne-t-il.

Fabio Quartararo entendait se battre pour la victoire, ou au moins le podium, à Losail. Le podium, il y a provisoirement été quand, après un départ plutôt bon – 5e au premier tour derrière les pilotes Ducati –, il s’est mis à grappiller des positions jusqu’à remonter 3e, derrière Francesco Bagnaia et Johann Zarco.

Lancé à la poursuite des deux Desmosedici GP21, Fabio Quartararo a cependant dû rendre la main peu avant la mi-course. La raison : une baisse de performance (drop) du pneu arrière. En cinq tours, le pilote Yamaha est passé de la 3e à la 7e place.

« Je me sentais vraiment fort en début de course.  et après avoir passé Miller je pensais que je pourrais facilement avoir Zarco. Mais à partir de là j’ai eu un drop avec le pneu arrière. Nous ne nous y attendions pas parce que je n’en ai pas rencontré pendant le test où les essais. J’ai dû ajuster un peu mon pilotage, mais Maverick m’a quand même doublé. »

« Maverick était sur une autre planète et avait plus de grip que moi, mais je pensais que le drop allait aussi lui arriver. Je vais regarder les donnes pour voir s’il a roulé de manière plus fluide et légère que moi, mais honnêtement il ne me semblait pas avoir trop attaqué les pneus. Je pense que j’ai eu le même problème que Rossi, il a aussi beaucoup perdu. »

Plutôt que de perdre ses moyens, Fabio Quartararo a pris son mal en patience et modifié sa façon de rouler. Une attitude nouvelle pour le Niçois, qui prouve que les expériences et les leçons des années passées ont été assimilées. Il a ainsi réussi à reprendre sa marche en avant et collecter les points de la 5e place.

« À la fin j’ai pu doubler Rins et Miller parce que je roulais différemment, donc c’est quelque chose de positif. L’an dernier, lors des courses difficiles je faisais des erreurs et finissais 14e ou par terre. Aujourd’hui nous avons terminé 5e et pris 11 points, ce qui est bien pour une journée dure comme celle-ci, se réjouit-il. (…) C’est ce que 2020 m’a appris, que même quand les choses vont mal tu dois essayer de ne pas chuter ou finir 14e. » 

Classements complets du Grand Prix du Qatar

Qatar, Championnat : Premiers classements

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
5 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

[…] Qatar : Quartararo (5e) a su gérer et penser aux points […]

[…] que la 5e place obtenue au Grand Prix du Qatar. Le Français a su faire une course intelligente et rester calme quand ses pneus l’ont contraint à freiner l’allure, mais il entend aller au-delà de […]

4 mois il y a

[…] m’a appris, que même quand les choses vont mal tu dois essayer de ne pas chuter ou finir 14e, disait-il d’ailleurs à l’arrivée. Nous avons terminé 5e et pris 11 points, ce qui est bien […]

[…] Dès le premier Grand Prix du Qatar, terminé 5e, il fallait savoir lire la course de Fabio Quartararo pour comprendre que quelque chose avait changé chez lui. En milieu d’épreuve, le Niçois a souffert avec ses pneumatiques alors qu’il avait le podium entre les mains. Mais au lieu de s’énerver et fauter, comme il l’a fait en 2020, il  a patienté, baissé le rythme et attendu que son moment vienne. De 3e, il est descendu à la 7e place, puis a finalement retrouvé des sensations et accroché un top-5. « L’an dernier, lors des courses difficiles je faisais des… Lire la suite »

lesbian gay dating listmail

Qatar : Quartararo (5e) a su gérer et penser aux points – GP Inside