Quand Cluzel a demandé à se faire amputer



Blessé au pied gauche plusieurs fois dans sa carrière, Jules Cluzel a souffert en silence durant de nombreuses années. La douleur était telle qu’il en est venu à demander s’il ne fallait pas l’amputer pour aller mieux.

Arrivé en championnat du monde Supersport en 2012, Jules Cluzel figure depuis comme l’un des cadors de la catégorie. Trois fois vice-champion, trois fois troisième, le Français possède aujourd’hui un palmarès garni de 20 victoires pour 47 podiums. Ce qu’on sait moins, c’est qu’une bonne partie de ces succès ont été obtenus alors qu’il vivait de terribles douleurs physiques.

Jules Cluzel s’est blessé au pied gauche à plusieurs reprises dans sa carrière. Est arrivé un moment où la douleur était telle qu’il a demandé à la clinique mobile s’il pouvait se faire amputer. Une solution a finalement été trouvée : son équipe, le GMT94 Yamaha, a positionné le sélecteur de vitesses à son pied droit, afin qu’il n’ait plus à utiliser autant le pied gauche. Son frein arrière est lui passé au guidon, main gauche.

Des confidences faites devant la caméra de Rémy Tissier, lors d’une vidéo à visionner ci-dessous.

« C’est quelque chose dont j’ai très peu parlé, mais j’ai eu tellement mal, j’ai vraiment souffert, ça a été très compliqué pendant plusieurs années. Il y a eu des moments où j’étais chez moi à pleurer tout seul dans mon lit, à ne pas savoir comment faire, et à me demander comment j’allais continuer. Parce qu’être chez soi et se tordre de douleur en sachant qu’il fallait se déplacer sur une course, rien que des choses comme aller à la voiture pour prendre l’avion étaient insupportables.

« Il a aussi fallu cacher tout ça, je n’ai pas voulu le faire voir. C’était mon choix parce que je pense que j’ai beaucoup de chance de faire ce que je fais, et j’arrivais là le réaliser, j’ai gagné plein de courses de 2015 à 2019 et j’ai essayé de prendre sur moi. »

« Ça a été très compliqué, j’en ai parlé à la clinique mobile parce qu’eux l’ont vu, et je leur ai dis : ‘Mais comment faire, est-ce qu’on peut m’aider ? Est-ce qu’on peut m’amputer ?’ Ça paraît fou mais je l’ai demandé. On m’a dit que la douleur resterait, que ça ne changerait rien et qu’il ne fallait pas penser à ça. Ils ont eu raison parce que c’était stupide de penser tout ça, il y avait une solution, c’est ce qu’on a fait pendant l’hiver 2018-2019 et aujourd’hui je me sens super. »

Voici le nouveau calendrier WSBK 2020

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store