Quand Monster redéfinit le design des Yam’



Cela n’a échappé à personne : la nouvelle M1 (2019) de Valentino Rossi et Maverick Viñales a perdu de son bleu et gagné en noir. Un choix guidé par le sponsor principal de l’équipe : Monster Energy.

On peut voir cela en bien ou en mal, mais la chose est claire : le poids de Monster Energy sur le design des équipes sponsorisées par la marque est certain. Souvenez-vous, par exemple, du coloris de la machine de l’équipe Monster Yamaha Tech3, dont Johann Zarco a hérité ces dernières années. L’assemblage noir-vert y est clairement majoritaire.

Et cela ne se limite pas à l’univers du MotoGP. Voyez, par exemple, cette image de la machine de Joël Roelants lorsqu’il était pilote du Monster Energy Yamaha MXGP Team (motocross), en 2013. On y retrouve une ressemblance frappante avec le look de la nouvelle moto de Valentino Rossi et Maverick Viñales.

Durant plusieurs années, le bleu avait même carrément disparu des carénages. Illustration avec cette photo du Français Steven Frossard lors du Grand Prix de Suède 2011.

Et les illustrations pourraient continuer à s’enchaîner, même dans d’autres disciplines. Comme en Nascar, sur l’automobile du pilote américain Kurt Busch.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Ouro
2 années il y a

Semantique. Monster, comme tout sponsor principal, redéfinit la deco, pas le design.
Comme Repsol, comme Marlboro.
Money talks.

[…] termes : attendez-vous à ce que le look de la moto japonaise soit revisité. Comme cela s’est produit avec Yamaha, quand le logo vert a recouvert les carénages de la M1 de Valentino Rossi et Maverick […]