Quartararo accusé d’avoir enfreint l’article 1.15.1 du règlement des GP



Fabio Quartararo fait partie des pilotes soupçonnés par la Fédération internationale de motocyclisme (FIM) d’avoir enfreint le règlement de Grands Prix, à l’occasion d’un entraînement effectué sur le circuit Paul Ricard. 

Les Commissaires FIM du MotoGP prévoient d’auditionner des pilotes lors du prochain Grand Prix moto d’Espagne, du 17 au 19 juillet, pour des manquements à l’article 1.15.1 du règlement des Grands Prix FIM. Celui-ci précise le type de motos que les pilotes ont le droit d’utiliser lors des entraînements privés qu’ils effectuent, des essais réalisés en dehors des courses. D’après Motorsport, Fabio Quartararo ferait partie de ses pilotes concernés.

Le Français a roulé sur le circuit Paul Ricard le 18 juin dernier, au guidon d’une Yamaha YZF-R1 préparée par Tech Solutions. Il semblerait que l’un des constructeurs adverses de Fabio Quartararo et Yamaha a détecté, sur la R1, des éléments (généralement dits « de compétition ») qui seraient interdits par ce fameux article 1.15.1. La requête a été transmise à la FIM, qui lui donnera la possibilité de s’expliquer lors du Grand Prix d’Espagne.

Les faits sont-ils avérés ? Rien n’est encore officiel à ce sujet, et la Dorna ne compte pas se livrer à d’autres commentaires que ce qui a été communiqué jusqu’à présent. Il faudra attendre que l’infraction soit confirmée (la Dorna parle de « possibles infractions »).

Fabio Quartararo en avait-il conscience ? On peut légitimement se poser la question, étant donné que le pilote de l’équipe Petronas Yamaha SRT ne s’est pas caché et a posté des photos de son roulage sur les réseaux sociaux. Ce n’est pas vraiment là l’attitude de quelqu’un qui sait qu’il est en train de commettre une faute.

Est-ce un coup bas venant d’un team rival ? Gardons nous des jugements de valeur, mais précisons toutefois que même en roulant avec des pièces non-autorisées – des freins en carbone, des pneus de compétition –, une R1 comme celle utilisée par Fabio Quartararo reste loin du niveau d’une MotoGP. D’autant plus qu’il s’agissait d’un one-shot, et que le Français fait partie des pilotes qui ont effectué le moins d’entraînements sur piste. Du reste, on a du mal à voir comment, dans ces conditions, Yamaha aurait pu faire passer des pièces au tricolore pour des confirmations ou du développement ; ces choses-là se font directement sur le prototype MotoGP, la YZR-M1. Mais « les règles sont les règles », nous opposera-t-on.

Quartararo : « Nous travaillons pour nous battre plus contre Marquez »

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Quartararo accusé d’avoir enfreint l’article 1.15.1 du règlement des GP […]