Qui a marqué plus de points en 2e partie de saison



Si Fabio Quartararo a dominé son sujet lors des neuf premiers Grands Prix de la saison 2021, la deuxième partie du championnat a été mieux maîtrisée par son dauphin Francesco Bagnaia. Mais l’Italien avait précédemment cédé trop de points au Français, plus régulier sur l’ensemble de l’année.

Publication Dorna Sports : Première / deuxième partie de saison : Qui gagne, qui perd?

Les pilotes du MotoGP auront connu des fortunes diverses durant cette campagne 2021. Si certains ont frappé fort d’entrée de jeu, d’autres se seront davantage révélés sur la deuxième partie de saison. Justement, notre rédaction s’est livrée à une petite analyse.

Quartararo / Bagnaia : des performances miroir

Tout d’abord, si notre Niçois Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP) a été sacré, c’est surtout grâce à cette avance qu’il s’est forgée sur les neuf premiers rendez-vous. Jugez plutôt ces statistiques : il aura figuré à six reprises sur le podium, dont quatre fois sur la plus haute marche ; l’équivalent de 156 points. En revanche, il n’aura enregistré ‘que’ trois Tops 3 et une victoire sur les neuf derniers pour un total de 122 unités.

Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team), son principal adversaire au Championnat, nous aura offert des prestations similaires… mais de façon inversée, à la différence près qu’il n’aura pas inscrit de victoire avant d’atteindre la mi-parcours. Constat amusant : l’un a marqué 34 points de moins, l’autre 34 points de plus.

Ceux qui n’auront pas poursuivi leur joli envol

Johann Zarco (Pramac Racing) était quant à lui très bien parti, au point même que le tricolore se voyait lutter face à son compatriote pour la couronne mondiale. Mais au retour des vacances, les choses se sont quelque peu compliquées, il l’a d’ailleurs reconnu de lui-même. Ajouté à ça une opération du syndrome des loges. Du coup, le représentant du team Pramac Racing ne marquait ‘que’ 51 points, au lieu des 122 engrangés sur la première moitié de saison.

Jack Miller (Ducati Lenovo Team) aura lui aussi connu une petite baisse de régime. Ses deux succès de Jerez et du Mans expliquent à vrai dire une telle différence.

Mais deux concurrents auront connu une baisse beaucoup plus vertigineuse : Maverick Viñales (Aprilia Racing Team Gresini) – logique me direz-vous dans la mesure où il a été suspendu durant deux courses avant de rejoindre le clan Aprilia et Miguel Oliveira (Red Bull KTM Factory Racing). Après son triomphe de Montmeló, le Portugais a en effet totalement disparu des écrans radars, comme en témoignent ces neuf petits points décrochés entre les Grands Prix de Styrie et de Valence. Il faut dire qu’il n’aura pas été au sommet de sa forme durant de longues semaines, en raison de ce highside survenu au Red Bull Ring.

Ceux qui se seront révélés

A contrario, son coéquipier Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing) se rattrapait joliment après une entame plus que mitigée. Alex Rins (Team Suzuki Ecstar), qui aura enchaîné cinq résultats blancs entre Portimão et Montmeló, redressait lui aussi la barre.

Cela dit, le constat est plus frappant avec des pilotes comme Enea Bastianini (Gresini Racing MotoGP), auteur de deux podiums à Misano ou Jorge Martín (Pramac Racing), son rival au classement rookie. Le Madrilène, finalement récompensé de ce trophée, avait en réalité manqué quatre courses compte tenu de cette violente chute encaissée en Algarve. Alors forcément, à côté de cette victoire à Spielberg et ces deux autres podiums, il n’y a pas photo !

Un autre était en également en pleine progression, avant d’être contraint de déclarer forfait sur les deux derniers rendez-vous : Marc Márquez (Repsol Honda Team). L’octuple Champion du Monde, revenu à la compétition au Portugal, aura presque empoché le double de points après la trêve estivale, dont deux succès et un Top 3.

Finalement, Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini) et Joan Mir (Team Suzuki Ecstar) sont encore ceux qui se seront montrés les plus réguliers durant cette année.

Pour des chiffres plus détaillés, nous vous invitons à consulter les tableaux ci-dessous.

Le Top 15 final :
1- Fabio Quartararo : 156 / 122
2- Francesco Bagnaia : 109 / 143
3- Joan Mir : 101 / 107
4- Jack Miller : 100 / 81
5- Johann Zarco : 122 / 51
6- Brad Binder : 60 / 91
7- Marc Márquez : 50 / 92
8- Aleix Espargaró : 61 / 59
9- Jorge Martín : 23 / 88
10- Maverick Viñales : 95 / 11
11- Enea Bastianini : 27 / 75
12- Pol Espargaró : 41 / 59
13- Alex Rins : 33 / 66
14- Miguel Oliveira : 85 / 9
15- Takaaki Nakagami : 41 / 35

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Chanvin
8 mois il y a

Après on ne peut pas dire que quartararo à fait une moins bonne deuxième partie de saison car il a géré logiquement son avance au championnat. Pourquoi vouloir absolument finir premier au risque de chuter et avoir le championnat s’envoler. Bagnaia lui a chuté.

[…] remporter les titres des équipes et des constructeurs. Francesco Bagnaia a même été le pilote avec le plus de points de la deuxième partie du […]

[…] remporter les titres des équipes et des constructeurs. Francesco Bagnaia a même été le pilote avec le plus de points de la deuxième partie du […]