Qui est Garrett Gerloff, le possible remplaçant de Rossi



Garrett Gerloff a été choisi par Yamaha pour prendre la place de Valentino Rossi au Grand Prix d’Europe, si l’Italien doit déclarer forfait à cause du Covid-19. Il est l’un des pilotes sur qui la marque japonaise a misé aux États-Unis, puis en Europe.

Du Supersport américain en 2017 au mondial MotoGP en 2020 ? Ce sera peut-être l’histoire de Garrett Gerloff, né le 1er août 1995 à Spring City (Texas) et en lice pour disputer son premier Grand Prix ce week-end, au circuit Ricardo Tormo de Valence. Tout dépendra du résultat du prochain test PCR passé par Valentino Rossi, pour l’instant toujours positif au Covid-19.

Comme la plupart des pilotes américains, Garrett Gerloff fait ses premières armes à haut niveau dans son pays, les États-Unis. Il a seulement 20 ans lorsqu’il termine 3e de l’AMA Supersport dès sa première saison, en 2015. Il est déjà pilote Yamaha, et c’est bien sur une YZF-R6 qu’il devient ensuite champion des États-Unis de Supersport en 2016, avant de conserver son trône en 2017.

Ses résultats lui permettent d’intégrer la catégorie Superbike l’année suivante, toujours aux États-Unis et toujours avec Yamaha. Membre de l’équipe officielle, il ne tarde pas à tracer sa voie et achève sa première campagne à la 5e place du championnat, avec 5 podiums obtenus sur 20 possibles. Le rookie s’est fait remarquer et ne compte pas s’arrêter là.

Sa première victoire en SBK arrive le 14 juillet 2019 à Laguna Seca, lors d’une deuxième saison qu’il termine à une belle 3e place, avec un total de 15 podiums décrochés. Garrett Gerloff vient d’avoir 24 ans et ses performances lui permettent d’intégrer la structure GRT, équipe junior de Yamaha en championnat du monde Superbike.

Ses débuts en mondial sont gâchés par une blessure à Phillip Island, avant que l’épidémie de coronavirus ne le contraigne à attendre plusieurs mois pour montrer ce dont il est capable. Les conditions ne sont pas idéales pour une découverte du championnat du monde, mais il faut bien faire avec. Cela n’empêche pas Garrett Gerloff d’obtenir ses premiers tops-10 lors de la deuxième épreuve, à Jerez.

Les semaines passent, il prend ses marques en WSBK avec d’autres résultats dans le top-10 puis « explose » finalement à Barcelone (8e/5e/3e), où il décroche son premier podium en carrière. Un trophée qu’il dédie à son compatriote, le regretté Nicky Hayden.

Un cap a été franchi et le pilote Yamaha le confirme ensuite à Magny-Cours (DNF/8e/8e) mais surtout Estoril (3e/2e/DNF). Remonté à la 11e place du classement général, il poursuivra avec l’équipe GRT en 2021. Mais avant cela, il sera peut-être le premier américain à rouler en MotoGP depuis son héros Nicky Hayden en 2016.

« C’est pour Hayden » : L’hommage de Gerloff sur le podium de Barcelone

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] après plusieurs saisons réussies dans les championnats américains de Superbike et Supersport (lire ici), aura tout à découvrir : la catégorie MotoGP, son format, le prototype Yamaha YZR-M1, […]

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store