Rabat prêt pour « le grand défi » de Jerez



Tito Rabat s’apprête à reprendre le guidon d’une MotoGP, et pas n’importe laquelle : la Ducati GP21 du team Pramac, habituellement réservée à Jorge Martin, forfait. « Pour le moment je veux seulement terminer la course », dit celui qui n’a plus roulé dans la catégorie depuis 5 mois.

Le paddock MotoGP compte avec un invité spécial ce week-end, un revenant : Tito Rabat. Écarté du championnat fin 2020, le Catalan a été appelé par Ducati pour remplacer Jorge Martin, blessé, au Grand Prix d’Espagne. Une petite revanche, et l’opportunité d’exprimer un potentiel qu’il estime avoir été freiné par le matériel qui lui était fourni à l’époque où il roulait. À Jerez, il aura entre les mains la Ducati Desmosedici GP21 de l’équipe Pramac.

Mais Tito Rabat ne s’attend pas pour autant à faire des étincelles d’entrée de jeu. Notamment parce qu’il n’a plus roulé en MotoGP depuis fin novembre, alors que ses adversaires en sont à leur quatrième Grand Prix. « Je me sens content mais avec les jetons. C’est une sensation magnifique, mais je ne suis pas monté sur une MotoGP depuis Portimao 2020. C’est un grand défi, qui peut bien se passer comme mal se passer. Je ferai du mieux que je peux et je travaillerai concentré, calme. C’est la première fois que je travaillerai avec une équipe officielle, donc il n’y a qu’à apprendre. »

Pilote au Barni Racing Team en championnat du monde Superbike, Tito Rabat n’a pas encore disputé de course cette saison. Celle de Jerez sera sa première de l’année. Aucun objectif particulier n’est en tête du champion du monde Moto2 2014. « Pour le moment je veux seulement terminer la course, expliquait-il à la veille des premiers essais libres. Je vais commencer avec calme, mais sans me retenir non plus. »

Si les choses se passent bien, il sera aussi au Mans pour le Grand Prix de France, du 14 au 16 mai. En revanche, pas question de faire l’épreuve du Mugello (Italie) du 28 au 30 : il est attendu à Estoril (Portugal) pour la deuxième étape du mondial Superbike. Jorge Martin s’est justement fixé pour objectif de revenir au Grand Prix d’Italie.

Tito Rabat : « Chez Honda on me disait que j’aurais la moto de Marquez, chez Ducati celle de Dovizioso »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments