Razali : « Binder est un risque encore plus grand que Quartararo »



Razlan Razali (WithU Yamaha RNF MotoGP Team) aime les challenges, comme il l’a montré en acceptant de prendre Fabio Quartararo en MotoGP en 2019 alors que le Français n’avait gagné « qu’un » Grand Prix. Mais celui de transférer Darryn Binder en catégorie reine depuis la Moto3 présente « un risque encore plus grand », admet-il. Il lui fixe l’objectif de finir meilleur rookie en 2022.

Engager Darryn Binder en MotoGP sans passer par la case Moto2 ? « Nous aimons faire les choses différemment. Avec Fabio (Quartararo), c’était un risque en 2019, mais nous prenons un risque encore plus grand avec Darryn », a reconnu Razlan Razali, du WithU Yamaha RNF MotoGP Team, au micro de MotoGP.com.

Mais à l’heure de justifier son choix, le dirigeant malaisien estime, après observation de ses performances en Moto3, qu’il y avait « quelque chose en lui ». Pour le désavantage qu’il avait dans la petite catégorie, et les spécificités de son pilotage. Il fixe le titre de meilleur rookie comme objectif du Sud-Africain, et espère que l’arrivée à ses côtés de Noe Herrera, ancien chef-mécano de Raul Fernandez en Moto2, va l’aider à franchir un cap.

Un challenge avec un grand C : « Nous aimons faire les choses différemment, nous avons essayé dès le premier jour. Avec Fabio (Quartararo), c’était un risque en 2019, mais nous prenons un risque encore plus grand avec Darryn, parce qu’il vient de la Moto3. Si vous regardez sa taille, son poids, le désavantage qu’il avait en Moto3 et sa manière de gagner des places, freiner fort et attaquer, nous pensons qu’il y avait quelque chose en lui. (…) Nous sentions que nous devions lui donner une chance et essayer. Nous aimons être outsiders, il peut y avoir plein de surprises, mais cela peut aussi être mauvais pour nous. Mais c’est de ça qu’est faite la position d’outsider. »

Noe Herrera, chef-mécano de Raul Fernandez en 2021, à ses côtés : « C’est une autre surprise qui nous est arrivée. Nous avons Noe, qui était le chef-mécano de Raul Fernandez en Moto2, qui a près de 19 ans d’expérience avec beaucoup de pilotes. Il a travaillé avec Raul, avec Miguel (Oliveira), avec Brad Binder, avec (Johann) Zarco, donc il a quelque chose. Il est capable de développer les pilotes pour les faire devenir bons. Nous espérons que Noe pourra faire quelque chose pour aider Darryn l’an prochain. »

Le titre de meilleur rookie comme objectif : « Il y a cinq rookies (Remy Gardner, Raul Fernandez, Marco Bezzecchi, Fabio di Giannantonio et lui, NDLR), et l’objectif pour lui est d’être le meilleur d’entre eux. Je pense que c’est le meilleur que nous pouvons attendre de lui et lui donner comme objectif. »

Derrière le passage de Binder en MotoGP

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Eric leemans
2 jours il y a

Ceux qui ne tentent rien n’avancent jamais. On peut se planter, c’est vrai mais au moins , il auront tenté le coup. Bravo à eux! Et Bonne route à Darryn