Razali : « Razgatlioglu aurait signé en MotoGP s’il avait été champion Superbike à temps »



La non-venue de Toprak Razgatlioglu en MotoGP en 2022 ? En partie une question de mauvais timing, estime Razlan Razali, qui l’espérait dans le WithU Yamaha RNF MotoGP Team.

Toprak Razgatlioglu en MotoGP, c’est une histoire qui commence à s’écrire. Le Turc, champion du monde Superbike 2021, est en contact avec son employeur, Yamaha. Il doit essayer la M1 cet hiver, avant de tenter de valider sa couronne de maître du WorldSBK en 2022. Mais son test aura une importance capitale sur son futur, car si tout se passe bien, il pourrait le rapprocher d’un transfert en MotoGP en 2023.

Les rumeurs d’un passage en catégorie reine dès 2022 ont émergé cet été, et étaient fondées. De fait, une proposition a été faite au poulain de Kenan Sofuoglu, mais elle a été refusée. Il disait à l’époque vouloir d’abord accomplir sa mission en Superbike, à savoir décrocher le titre mondial. GP-Inside a aussi un vent d’une proposition financière relativement faible de la part de ce qui était alors le Petronas Yamaha Sepang Racing Team. Cela semblait surprenant, mais a pris tout son sens peu après, quand les sponsors Petronas et Circuit de Sepang ont décidé de se retirer de la structure.

Le patron de l’équipe, désormais renommée WithU Yamaha RNF MotoGP Team, est cependant formel dans Speedweek : si Toprak Razgatlioglu avait été sacré champion du monde Superbike plus tôt, il serait venu en MotoGP l’an prochain. « Il y a eu quelques affrontements entre les calendriers des championnats Superbike et MotoGP en 2021, c’est pourquoi Toprak n’a jamais pu venir faire un remplacement (celui de Franco Morbidelli, blessé, NDLR). Mais je pense que s’il avait été champion du monde Superbike à temps, il aurait signé avec nous pour 2022. »

Aux prises avec Jonathan Rea jusqu’à la dernière journée du championnat, Toprak Razgatlioglu a été sacré le 21 novembre 2021, à un moment où toutes les places en MotoGP étaient déjà prises – réservées à Andrea Dovizioso et Darryn Binder, dans le cas du team WithU Yamaha RNF. Ne souhaitant pas sauter le pas avant d’être certain d’être champion, le Turc s’est donc retrouvé contraint à rester en Superbike, affirme Razlan Razali.

Mais si on suit son raisonnement jusqu’au bout, alors cela mène à un passage en catégorie reine en 2023 : Toprak Razgatlioglu ayant atteint son objectif dans le paddock WorldSBK, il peut désormais se tourner vers l’horizon du MotoGP.

Toprak Razgatlioglu en MotoGP : l’histoire qui commence à s’écrire

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires