« Règle de merde » : la pénalité de Martin critiquée



Une pénalité pour être sorti sur la partie verte du circuit de Spielberg a privé Jorge Martin de sa victoire au Grand Prix de Styrie. Une décision qui fait débat, notamment chez les pilotes.

Jorge Martin méritait-il d’être pénalisé au Grand Prix de Styrie ? La question promet d’agiter l’actualité des prochains jours, et ne va pas faire de la publicité au panel des commissaires du MotoGP, déjà critiqués pour leurs choix des dernières semaines.

Ce dimanche, ils ont décidé de retirer la victoire obtenue par Jorge Martin au Red Bull Ring de Spielberg. Le pilote espagnol a remporté la course Moto2 après avoir résisté au retour de Marco Bezzecchi, mais n’a pas pu ranger sa moto derrière le #1 du vainqueur dans le parc fermé. Il a en effet été déclassé d’une position pour être passé dans la partie verte du circuit dans le dernier tour, à la sortie d’un virage.

Depuis, deux camps s’affrontent. Il y a ceux qui pensent que « les règles sont les règles », et comme nul n’est censé les ignorer, la pénalité est justifiée. Et il y a ceux qui estiment que c’est exagéré, car le gain de Jorge Martin est infime et que cela n’aurait pas changé le destin de la course.

C’est notamment l’avis de Loris Baz, qui n’a pas manqué de le souligner sur Twitter. « Ces règles, c’est de la merde. Nous avons dit que nous avons besoin d’anciens pilotes à la Direction de course, pour ce genre de situation où seul un pilote peut juger s’il y a eu avantage ou pas ! », écrit le Français.

« Nous ne voulons pas que nos courses deviennent comme les courses de voiture », ajoute-t-il en réponse à Ian Wheeler, communicant pour Yamaha Motor Europe, qui le conteste. « La meilleure chose à faire est d’avoir trois anciens pilotes pour juger et voter entre eux. » « Je veux que des anciens pilotes décident ou pas des pénalités avec leur expérience, pas un ordinateur ! » Une opinion que d’autres pilotes avaient aussi exprimé après des sanctions semblables, ces dernières semaines.

Jeremy McWilliams publie lui une photo où l’on voit que Marco Bezzecchi met également ses roues très légèrement sur la partie verte : « Encore une triste décision de la Direction de course. Jorge Martin n’a évidemment rien gagné, mais la Direction de course n’est pas constante, comme vous pouvez le voir ci-dessous. Il semble que les deux pilotes aient touché la partie verte. »

Le Belge Xavier Simeon, ancien pilote MotoGP aujourd’hui en MotoE, est d’accord avec eux. « C’est une règle de merde et c’est injuste pour Jorge Martin », écrit-il. Le pilote espagnol l’a aussi mauvaise, comme on peut le comprendre. « Je suis prêt à lutter pour le championnat, j’espère juste que le titre ne sera pas décidé en fonction de la Direction de course », a-t-il glissé en montant sur le podium.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

3
Poster un Commentaire

3 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Jorge Martin après son déclassement à Spielberg 2 a provoqué des réactions indignées (lire ici) –, les commissaires FIM du MotoGP voient leurs propres décisions être retournées contre […]

[…] nombreuses réactions indignées ont accompagné cette privation de victoire. « C’est une règle de merde et c’est injuste […]

[…] par la Direction de course lors des Grands Prix d’Autriche et de Styrie. Il rejoint l’avis de Loris Baz, pour qui les commissaires FIM qui décident des sanctions devraient tous être d’anciens […]