Remplacer Lorenzo : Bradl fait aussi partie des candidats



Johann Zarco n’est pas le seul pilote à garder un oeil sur la RC213V, au cas où Jorge Lorenzo déciderait de se retirer. Stefan Bradl est aussi candidat au poste.

En marge du Grand Prix d’Aragon, Jorge Lorenzo expliquait ainsi sa situation à Speedweek : « Je suis un battant, mais j’ai beaucoup de problèmes avec la Honda. Ma situation n’est pas simple. Évidemment, je suis bien moins satisfait que quand je gagnais avec la Yamaha ou la Ducati. Un pilote ambitieux et compétitif ne peut être heureux s’il arrive aussi loin.

Beaucoup de gens me demandent si je continuerai après 2019. Je leur réponds : à mon avis, l’option ‘J’abandonne’ n’existe pas. J’ai un contrat pour l’année qui vient. Pour le moment je veux le remplir. » Ce à quoi son team-manager, Alberto Puig, ajoute : « La décision appartient à Jorge, car nous avons un contrat de deux ans avec lui. »

Mais en dépit de ces déclarations, d’aucuns commencent à penser que Jorge Lorenzo va renoncer à son aventure au HRC fin 2019. Si l’on doit plaider cette cause, les arguments ne manqueraient pas : les difficultés d’adaptation à la Honda ; l’usure des blessures ; la fatigue des années et années de carrière à haut niveau (…) L’on pourrait aussi répondre que jeter l’éponge ne ressemble pas au pilote majorquin, et qu’il ne partira pas sur un échec sans s’être battu jusqu’au bout.

Même si Honda affirme « ne pas penser au retrait de Lorenzo », des options ont forcément été discutées. Et les hypothèses sont nombreuses : recruter Johann Zarco, donner sa chance à Takaaki Nakagami ou Cal Crutchlow, faire grimper Alex Marquez… et même signer Stefan Bradl. Cette piste est de plus en plus évoquée.

Le Repsol Honda Team a besoin d’un pilote capable de ramener des tops-10. Stefan Bradl l’a prouvé deux fois cette année, lors des wild-cards réalisés à Jerez (10e) et au Sachsenring (10e). Certes, il a ensuite terminé 15e à Brno et 13e à Spielberg. Mais en reprenant le rythme des week-ends de course, on peut imaginer qu’il pourrait faire sa place dans les dix premiers.

Difficile de l’imaginer en mesure de rivaliser avec Marc Marquez, ou de lui faire de l’ombre. Mais la situation pourrait justement arranger l’Espagnol, qui n’a pas besoin d’un adversaire supplémentaire en piste, comme pourrait l’être Johann Zarco. De plus, Stefan Bradl connaît travaille déjà sur la RC213V. Et, comme l’a dit le HRC, a compris ce dont avait besoin Marc Marquez pour avancer et continuer à empiler les victoires.

Pernat : « Une stratégie pour mener Zarco à Honda »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

4
Poster un Commentaire

4 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
Nyk_ow

Vous commencez à faire du Paddock GP, rien à dire, info non vérifiée et non vérifiable, Lorenzo a un contrat il ira au bout, il est le dernier champion du monde depuis que Marquez est arrivé, le seul qui l’a battu, le reste c’est de la branlette de journaleux, Zarco est cramé chez Honda, il a refusé la motoGP 2019 et a refusé le projet WSBK, les merdias francophones l’annoncent chez tous les constructeurs 10 fois pas jour, il est moins bon que Lorenzo, sinon Yam l’aurait gardé, Zarco a un moral en carton pâte et un melon disproportionné, l’avenir… Lire la suite »

Dude

Zarco adversaire de Marquez? La blague. Il n’arriverait jamais à s’adapter à la Honda: je présume qu’il exigerait une M1 estampillée HRC et se plaindrait dans la presse que la moto est une m… car faite pour Marquez? Puig n’est pas idiot, le HRC non plus, il le savent parfaitement, d’ailleurs Puig l’a dit diplomatiquement très récemment, de plus Zarco est grillé pas seulement par son manque de résultat mais surtout à cause de son attitude chez KTM, indigne d’un professionnel. Les mots de Beirer ont été durs, un truc qu’on ne voit jamais dans le paddock normalement, et ça… Lire la suite »

[…] Remplacer Lorenzo : Bradl fait aussi partie des candidats […]

[…] Remplacer Lorenzo : Bradl fait aussi partie des candidats […]

Articles recommandés

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store