« Répondre au téléphone est une question d’éducation » : embarras autour de l’attitude de KTM



KTM a annoncé l’arrivée de Raul Fernandez en MotoGP en plein milieu du Grand Prix de Styrie, sans en avoir informé Danilo Petrucci et Iker Lecuona, membres actuels du team Tech3 KTM Factory Racing. Un comportement décrié par les deux pilotes.

Raul Fernandez sera en MotoGP en 2022. La dernière KTM RC16 disponible sur la grille, celle de l’équipe Tech3 KTM Factory Racing, lui a été attribuée. La confirmation est tombée ce samedi après-midi, à Spielberg, en marge du Grand Prix de Styrie. Et elle est depuis au coeur des discussions.

Le fond, à savoir le transfert de Raul Fernandez, n’est pas débattu. En revanche, la forme est sujette à de multiples critiques. Et pour cause : Iker Lecuona et Danilo Petrucci, qui portent aujourd’hui les couleurs Tech3, ont appris qu’ils se retrouvaient à pied en même temps que le reste du paddock. L’annonce est tombée alors qu’ils disputaient la quatrième séance d’essais libres, juste avant la séance de repêchage (Q1).

KTM avait déjà tranché la question plus tôt, mais sans en informer les principales victimes, à savoir les deux pilotes Tech3. Dès lors, pourquoi n’avoir rien dit avant, ou attendu quelques heures de plus – au moins la fin des qualifications – pour en parler ?

Avec seulement 13 points au compteur à la mi-saison, Iker Lecuona se savait sur la sellette. Il estime cependant que son employeur aurait dû s’y prendre autrement. « Honnêtement, je ne pense pas qu’ils aient annoncé ça de la bonne manière, regrettait-il ce samedi. Si mon apparition devant les médias a été décalée, c’est parce que nous avons eu une réunion pour expliquer la situation. Je pense que la bonne chose à faire aurait été de dire à Danilo et moi-même avant le début du Grand Prix ce qu’ils pensaient faire. Au final ils auront leurs raisons, donc je ne vais rien leur dire. »

Même son de cloche du côté de Danilo Petrucci, « absolument pas surpris » car il avait compris, au regard de l’attitude de KTM, qu’il allait perdre son guidon. « Nous nous y attendions car quand quelqu’un ne répond pas au téléphone, vous n’êtes certainement pas en passe de renouveler le contrat. Mais au moins, répondre au téléphone est une question d’éducation », lâche-t-il.

Conscient que ses résultats (26 points marqués) ne sont pas à la hauteur, l’Italien ne remet pas en question son remplacement. « À Assen, j’étais le premier à dire que si j’étais dans les bureaux de KTM, je signerai Raul », a-t-il admis. Comme Iker Lecuona, c’est plutôt après l’attitude des dirigeants de la marque autrichienne qu’il en a. « Avec toutes les interviews faites, c’était marrant de voir qu’ils agissaient encore comme si rien n’était décidé, alors que tout était décidé. »

Team-manager de l’équipe Tech3, Hervé Poncharal s’est lui-même montré affecté par le comportement de KTM. Ces choses-là ne ressemblent pas au dirigeant français. Un autre programme avait initialement été fixé. « C’est un moment étrange que d’annoncer une aussi grosse et bonne nouvelle en pleine FP4, a-t-il reconnu à MotoGP.com. Nous sommes ici (à Spielberg) pour deux semaines, avions décidé d’attendre la première partie de la saison, et cette semaine le plan était de s’asseoir dimanche, décider et, bien sûr, informer les pilotes de ce que sera la situation en 2022. »

Il estime que KTM a été mis sous pression par l’insistance d’autres équipes rivales qui cherchaient à enrôler Raul Fernandez. « Vous pouvez imaginer, nous revenons d’une longue trêve estivale, certains teams n’ont pas de pilotes et même si des décisions et signatures ont été faites, certaines personnes poussent encore. Je pense que ce n’est pas la situation idéale. Je suis désolé d’avoir à le faire de cette manière et à ce moment du week-end. »

KTM 2022 : Fernandez-Petrucci, les « pour » et les « contre »

✪ GP-Inside vous est utile ? Donnez-nous la chance de continuer à l’être en devenant Premium ! Soutenez notre travail, Gagnez nos concours, Accédez à tout notre contenu, Aidez-nous à nous passer de publicité et renforcer notre indépendance : Devenir Premium

Crédit photo : Tech3 KTM Factory Racing

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
3 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

[…] et non pas Tech3 KTM. Le constructeur autrichien, qui l’avait sous contrat, aurait refusé, puis accéléré l’annonce de son enrôlement pour 2022, passant au-delà de ses […]

[…] « Répondre au téléphone est une question d’éducation » : embarras autour de l’atti… […]

[…] « Répondre au téléphone est une question d’éducation » : embarras autour de l’atti… […]