« Rien n’est impossible » : Rins jouera sa carte jusqu’au bout



Deuxième du Grand Prix d’Europe, Alex Rins promet d’aborder les deux dernières courses restantes avec l’objectif de reprendre des points à Joan Mir, en dépit des 37 qui les séparent. Il compte mettre la pression à son coéquipier jusqu’au bout.

La deuxième victoire de l’année d’Alex Rins n’était pas loin à Valence, dimanche, trois semaines après le succès d’Aragon. Deuxième aux essais, le pilote Suzuki n’a mis qu’un tour à s’emparer des commandes de la course, dont il a mené toute la première partie. Joan Mir et Pol Espargaro lui collaient au train mais il tenait bon, solidement accroché à sa première place. Jusqu’à fauter au 17e tour, dans le virage 11, laissant la porte ouverte à son coéquipier.

« J’étais assez à l’aise, j’essayais d’économiser mon pneu arrière pour les derniers tours, ma performance était bonne mais j’ai fait une petite erreur en passant les vitesses dans le virage 11 et ça m’a coûté la tête de la course », raconte-t-il. Doublé par Joan Mir, Alex Rins n’a jamais pu ré-attaquer et termine 2e, battu pour un peu plus d’une demi-seconde.

Trois podiums consécutifs, du jamais vu pour l’Espagnol en catégorie MotoGP, et une première depuis l’époque de la Moto2, en 2016. En l’espace de trois Grands Prix, Alex Rins est passé de la 12e à la 2e place du championnat, qu’il occupe à égalité de points avec Fabio Quartararo. Son objectif avant les deux courses restantes ? Se débarrasser du Français… et tenter de reprendre les 37 marques de retard sur Joan Mir !

« Fabio est un bon pilote, je pense que nous sommes au même niveau. Il n’a pas performé lors des dernières mais il va changer sa mentalité et revenir. Je vais essayer de donner le maximum pour reprendre des points à Joan. Il montre un bon potentiel et met la moto à la limite, c’est pour ça qu’il a 37 points d’avance. Je vais essayer, rien n’est impossible », juge-t-il. À coeur vaillant rien d’impossible, en effet.

Mais même s’il ne peut être sacré champion du monde MotoGP, Alex Rins aura peut être le réconfort de décrocher la couronne des équipes (82 points d’avance sur Petronas Yamaha SRT) et des constructeurs (7 points d’avance sur Ducati).  « Ils sont très contents au Japon, dit-il au sujet de la performance de Suzuki. Ce n’est pas facile d’atteindre ce niveau car il y a beaucoup de pilotes très rapides, mais eux comme nous nous avons fait du bon boulot dans le passé pour en arriver là. »

Cliquez ici pour accéder aux résultats de la course.

Championnat MotoGP après Valence : 1. Mir 162 pts, 2. Quartararo 125 (-37), 3. Rins 125 (-37), 4. Viñales 121 (-41), 5. Morbidelli 117 (-45), 6. Dovizioso 117 (-45), 7. Espargaro 106 (-56), 8. Nakagami 105 (-57), 9. Miller 92 (-70), 10. Oliveira 90 (-72)… Classement complet ici

Valence : Les planètes se sont alignées pour Mir

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Articles recommandés

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store