Rossi : « Balda peut être prêt pour le MotoGP »



Leader du championnat du monde Moto2, Lorenzo Baldassarri « rêve » de MotoGP. Mais sait que pour y parvenir, il doit rester concentré sur la saison en cours.

Vainqueur des Grands Prix du Qatar, d’Argentine et d’Espagne, Lorenzo Baldassarri mène le championnat du monde Moto2 depuis le début de la saison 2019. Après les succès de Franco Morbidelli (2017) et de Francesco Bagnaia (2018), il espère lui aussi décrocher la couronne en fin d’année.

Pour ensuite suivre le même destin qu’eux, et grimper en MotoGP ? « Ce serait un rêve devenu réalité, confirme-t-il sur Speedweek. Bien sûr, je veux y parvenir le plus rapidement possible. Mais je préfère y avoir de bonnes chances, pas seulement faire un an puis revenir en Moto2. Nous verrons ce qu’il se passera lors des prochaines courses. Je vais me concentrer à 100% sur le mondial Moto2, et ensuite nous verrons. »

Un nouveau prodige de la VR46 Riders Academy

Valentino Rossi est un proche de Lorenzo Baldassarri, et l’a pris sous son aile à la VR46 Riders Academy. Il le décrit comme quelqu’un qui « travaille très dur lorsque nous nous entraînons ensemble, et il est toujours très rapide ». Il le verrait bien en catégorie reine avec son « style particulier, mais techniquement propre. Je pense qu’il peut être prêt pour le MotoGP. De par sa taille, une MotoGP lui conviendra peut-être mieux qu’une Moto2 ».

Mais pour y parvenir, il faudra d’abord faire ses preuves en Moto2. « Comme il l’a dit, il doit se concentrer sur le présent. Cette année il a une grande chance de tenter de remporter le titre. À l’avenir, il pourra penser au MotoGP », approuve Valentino Rossi.

Après Franco Morbidelli et Francesco Bagnaia, les réussites s’enchaînent donc pour l’école de pilotage du Docteur. « C’est un sentiment formidable pour nous. Je crois que nous sommes maintenant bien organisés, et couvrons plus ou moins tous les aspects de la carrière d’un pilote. En premier lieu, nous essayons d’aider les pilotes italiens à s’entraîner correctement. Nous utilisons mon expérience, accumulée au cours des années. Ensuite, il faut trouver une bonne équipe et une bonne moto pour pouvoir en tirer le meilleur parti.

Ces dernières années, en Italie il a été difficile de trouver une bonne équipe pour un jeune pilote. Je pense que cela fonctionne bien et que les résultats sont très bons, notamment en Moto2, d’abord avec Franco et Pecco, et cette année avec Balda. Nous sommes vraiment heureux. »

Baldassarri favori ? « On fera les comptes à la fin »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

2
Poster un Commentaire

2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
fred-bear

Baldassari domine de peu un championnat ou tous les bons sont partis. Le niveau à baissé, ça va remonter quand les rookies prendront la mesure des machines et quand en 2020 d’autres arriveront.
Actuellement on est sur un plateau de tous ceux qui n’ont pas réussi avant.

fred-bear

A vaincre sans péril on triomphe sans gloire. En fait rossi sans concurrent a ramassé des titres. Depuis qu’il y en a rien..?