Rossi explique son changement de chef-mécano



Valentino Rossi n’aura plus Silvano Galbusera à ses côtés en 2020 (lire ici). Son chef-mécanicien depuis 2014 va rejoindre le test team européen. Davide Munoz, qui a notamment travaillé au team VR46, le remplacera. Voici les explications du pilote pendant le Grand Prix du Thaïlande.

Pourquoi se séparer de Silvano Galbusera : « Après la course de Misano, je me suis retrouvé avec Silvano pour parler car je voulais trouver quelque chose pour être meilleur. Au début je ne pensais pas que nous allions en arriver là, mais au final j’ai décidé de changer.

Cela vient d’une série de facteurs. D’un côté, Silvano voulait continuer à travailler avec Yamaha mais avec moins de stress et de jours loin de chez lui. D’un autre côté, Yamaha a besoin de renforcer le Test team. Au final, tout le monde est content et je suis impatient de commencer cette nouvelle expérience.

C’est toujours difficile. Avec Jeremy Burgess cela l’était encore plus, car nous avions passé plus de quinze ans ensemble. Avec Silvano c’est différent, mais difficile aussi. Au-delà de la relation professionnelle, vous vous attachez à la personne. »

Pourquoi engager Davide Munoz : « Quand j’ai commencé à penser à comment améliorer mes performances, son nom est le premier à m’être venu à l’esprit. Je le connais bien, il a fait du bon travail avec Bagnaia l’an dernier, j’ai aimé la manière dont il avait géré la pression à laquelle Pecco était exposé. J’aime son calme. Le seul mauvais point est que nous perdons une personne importante dans le team VR46.

Certains, dans ma situation, pourraient dire ‘Ok on est en 2020, c’est peut-être la dernière saison, mieux vaut ne rien changer’. Mais je préfère essayer et me tromper, que ne rien faire et avoir des regrets.

David n’a pas d’expérience en MotoGP, mais il est jeune et a de bonnes idées. C’est peut-être un changement qui prendra du temps, mais aujourd’hui en MotoGP, le chef-mécanicien ne travaille pas tout seul. Trois ou quatre autres ingénieurs l’aident pour l’électronique et l’ensemble de la moto. Mais tout reste à découvrir. Ce sera intéressant. Nous verrons si je peux être meilleur. »

Avenir : Quand à savoir si leur collaboration dépassera 2020, donc si Valentino Rossi poursuivra sa carrière en MotoGP en 2021, son discours reste le même : « Je ne sais vraiment pas. Ma prolongation dépendra fortement de mes résultats. »

Rossi : ‘sauver’ la saison en étant meilleur pilote Yamaha ?

Classement MotoGP après Aragon (14/19) : 1. Marquez 300, 2. Dovizioso 202 (-98), 3. Rins 156 (-144), 4. Petrucci 155 (-145), 5. Viñales 147 (-153), 6. Rossi 137 (-163), 7. Quartararo 123 (-177), 8. Jack Miller 117 (-183), 9. Crutchlow 98 (-202), 10. Morbidelli 80 (-220)… Classement complet ici

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

4
Poster un Commentaire

3 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
fred-bear

Il ne va pas vite à cause du chef mécanicien. Laissez moi rire, il est cuit et surtout trop orgueilleux ou trop stupide pour s’en apercevoir.

Jaig Rossi

La réel finira par avoir raison de son orgueil. Il risque de faire une grosse dépression après ça.

[…] Rossi explique son changement de chef-mécano […]

[…] de David Muñoz à la place de Silvano Galbusera (lire ici) symboliserait donc la tentative de la dernière chance. « Avec ce changement Valentino cherche de […]