Rossi : « L’avenir du MotoGP est en jeu »



« Il y a beaucoup de personnes qui ont besoin de reprendre le travail dès que possible. Les courses seront cruciales cette année. » Valentino Rossi (pilote Monster Energy Yamaha MotoGP)

L’épidémie de coronavirus a paralysé la saison 2020 de MotoGP. Celle-ci débutera au mieux le 19 juillet par un Grand Prix d’Espagne. Les plans actuels de la Dorna tablent sur une campagne d’environ 12 courses en Europe, sans public. Il y aura peut-être possibilité d’aller rouler en Asie ou sur le continent américain, mais il faudra attendre quelques semaines – sans doute la fin de l’été – pour y voir plus clair.

La crise économique liée à cette situation a fragilisé le monde du sport, et celui de la moto n’y a pas échappé. ‘Économies’ et ‘restrictions des coûts’ sont désormais les mots d’ordres des équipes. Plus tôt les courses reprendront, mieux ce sera pour tout le monde. Cela permettra notamment une diffusion télévisée, donc des paiements de la part des sponsors envers les équipes, qui pourront à leur tour payer leurs employés. La machine doit recommencer à tourner.

Valentino Rossi l’a bien compris. « Nous ne pouvons pas vraiment savoir ce qu’il va se passer mais, à mon avis, au final, nous roulerons. Parce que nous voulons rouler. Le futur du MotoGP est en jeu, souligne-t-il dans La Repubblica. C’est important pour tout le monde. Pour les pilotes, bien sûr, mais aussi pour les teams, les gens employés dans le paddock, les sponsors. Il y a beaucoup de personnes qui ont besoin de reprendre le travail dès que possible. Les courses seront cruciales cette année. »

En attendant la reprise des Grands Prix, l’Italien a pu reprendre la piste, en accord avec les mesures de déconfinement progressives. « Reprendre la moto et l’entraînement est ce que je voulais le plus. Ça me manquait vraiment de quitter la maison, voir mes amis, aller manger. Profiter du temps du printemps. J’ai même presque ressenti l’envie de retourner à la salle de sport. J’ai dis ‘presque’ ! », plaisante le nonuple champion du monde.

Cette saison 2020, « étrange », sera peut-être sa dernière. Ou pas. L’Italien doit décider de son futur dans les prochaines semaines. S’il continue, ce sera avec le Petronas Yamaha Sepang Racing Team, puisque les deux places de l’équipe officielle Yamaha sont déjà prises.

Valentino Rossi a précédemment expliqué que Yamaha avait fait les choses dans l’ordre, lui demandant ce qu’il pensait faire de son futur avant de faire ses choix. Le constructeur japonais le soutiendra aussi matériellement s’il décide de continuer. « Pour 2021, Yamaha a parié sur Viñales et Quartararo. Je m’y attendais, ça n’a pas été une surprise. Mais ma relation avec Yamaha va au-delà de ça, certifie-t-il. Nous nous sommes beaucoup donnés l’un à l’autre. Je suis heureux qu’ils soient prêts à me donner une moto officielle l’an prochain. Quand je m’en irai, le MotoGP va me manquer. J’ai toujours été un pilote. Mais cela ne vaut le coup de continuer que si vous êtes rapide. »

Valentino Rossi : « Petronas, ce ne serait pas juste pour faire mes adieux »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de