Rossi, malade, garde son humour : « Si je dois m’isoler une semaine en Aragon, je me jette par la fenêtre »



Positif au Covid-19, Valentino Rossi a donné de ses nouvelles depuis chez lui, à Tavullia, où il est placé en quarantaine.

Valentino Rossi est le grand absent du Grand Prix d’Aragon. L’Italien n’est pas en mesure de rouler ce week-end, car il a été testé positif au Covid-19. Une contamination dont on ne connaît pas les détails mais qui, d’après nos informations, pourrait avoir eu lieu lors de la fête d’anniversaire de sa copine, Francesca Sofia Novello, qui fêtait ses 27 ans mardi. Le meilleur ami de Valentino Rossi, Alessio ‘Uccio’ Salucci, est aussi positif.

Le nonuple champion du monde n’est pas asymptomatique et souffre de quelques désagréments liés à la maladie. C’est d’ailleurs comme cela qu’il s’est rendu compte qu’il était contaminé jeudi, alors que son précédent test, effectué deux jours plus tôt, était négatif. Il l’a raconté ce vendredi, au micro du média italien Radio Deejay à qui il a réservé sa première interview :

« J’ai fait un test PCR mardi matin et le résultat était négatif, donc j’avais le feu vert pour entrer dans le paddock. Mais dans la nuit de mercredi j’ai commencé à me sentir mal, et les symptômes étaient ceux du coronavirus : courbatures, mal de dos, mal à la tête… Ma température était à 37,6 degrés. Je suis donc allé faire un test PCR rapide, qui a été négatif, mais comme je ne me sentais pas bien j’ai décidé de ne pas voler (jusqu’en Espagne). Jeudi après-midi sont arrivés les résultats du test normal, qui étaient positifs. »

Un manque de vigilance de Valentino Rossi l’aurait conduit à faire le déplacement jusqu’en Espagne, où il aurait alors dû être placé en quarantaine en cas de test positif. Mais il a su réagir à temps pour s’éviter le voyage, et n’a mis personne en danger là-bas. « Heureusement que je suis resté chez moi, parce que si je dois m’isoler une semaine en Aragon, je me jette par la fenêtre », plaisante l’Italien. La région espagnole est connue pour être relativement calme, et le circuit est placé dans un endroit assez désertique.

Comme il l’a expliqué, il n’a été en contact avec aucune des personnes présentes au Grand Prix d’Aragon depuis son arrivée à Tavullia, dimanche soir, après le Grand Prix de France. Il restera dans son village italien dans les prochains jours, jusqu’à ce que son corps ait combattu et éliminé la maladie. Il s’attend à devoir manquer le Grand Prix de Teruel, le week-end prochain.

Lorenzo et le possible remplacement de Rossi

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Rossi, malade, garde son humour : « Si je dois m’isoler une semaine en Aragon, je me jette pa… […]