Rossi, « pas n’importe quel coéquipier » pour Morbidelli



Franco Morbidelli est plus qu’heureux de partager son box avec Valentino Rossi, qu’il décrit parfois comme « un grand frère ». Mais cela ne va pas l’empêcher de vouloir « le battre à chaque course », promet-il.

Un pilote ne se fait jamais seul. Aussi talentueux qu’il puisse être, il a aussi besoin d’avoir du matériel compétitif, et un entourage lui permettant d’évoluer dans de bonnes conditions, d’apprendre, de progresser, et finalement gagner. Pour Franco Morbidelli, cet entourage s’appelle Valentino Rossi.

Son père, Livio Morbidelli, a décelé dès l’enfance des capacités de futur pilote. Il n’avait pas les ressources pour l’accompagner dans ce projet, mais a profité du coup de main d’une vieille connaissance, Graziano Rossi, père du champion du monde Valentino Rossi, pour mettre son fils Franco sur les bons rails.

Les Morbidelli ont vendu ce qu’ils avaient à Rome pour venir s’installer à Tavullia, où Franky a pu évoluer sous le regard de Valentino Rossi. Ce-dernier croyait en son compatriote et ami, et lui a offert un cadre idéal pour s’entraîner et être meilleur. Jusqu’à ce que le travail porte ses fruits : il est devenu champion d’Europe Superstock 600 (2013), puis champion du monde Moto2 (2017) et enfin pilote MotoGP (depuis 2018).

Franco Morbidelli n’a d’ailleurs pas oublié de le mentionner le 9 août 2020, après obtention du premier podium de sa carrière en catégorie reine : « Je suis ici surtout parce que Valentino a cru en moi quand je n’étais personne. La situation peut sembler étrange parce que nous roulons l’un contre l’autre, mais quand la course est finie nous sommes de bons amis. Il est comme un grand oncle, et même encore plus, comme un grand frère. Donc après la course j’avais juste envie de le serrer dans mes bras, lui et toutes les personnes de la VR46 Academy. Ça a été un grand moment. »

En 2021, les deux hommes seront plus qu’adversaires en piste et amis en dehors : ils seront aussi coéquipiers. Valentino Rossi a en effet été transféré dans l’équipe Petronas Yamaha SRT, où Franco Morbidelli officie depuis 2019. Le maître et l’élève réunis, une situation assez inédite dans l’histoire des Grands Prix. Et cela ravit le plus jeune des deux.

« Pour tous les pilotes, Vale, c’est quelque chose de différent. Ce n’est pas n’importe quel coéquipier. Encore plus pour moi car je le connais depuis de nombreuses années, nous sommes des amis très proches, ça a une saveur différente de d’habitude, confessait-il récemment dans La Gazzetta dello Sport. Je suis sûr que cette différence sera seulement positive, et j’espère que ça nous ira bien à tous les deux. »

Mais le fait de partager son box avec son idole, mentor et ami, ne lui fera pas baisser la garde, promet Franco Morbidelli. « Je lui souhaite de faire une grande saison, mais j’essaierai de le battre à chaque séance et à chaque course. Mais en étant tous les deux devant, pas derrière. »

Vainqueurs des Grands Prix de Saint-Marin, de Teruel et de Valence, le pilote Petronas Yamaha a terminé vice-champion du monde en 2020. Valentino Rossi a lui connu la pire saison de sa carrière, à cause de chutes à répétition et d’une infection au Covid-19. 2021 pourrait être sa dernière année de compétition en MotoGP.

Brno, Morbidelli (2e) : « Rossi a cru en moi quand je n’étais personne »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store