Rossi : Pour gagner en MotoGP, il faut une organisation rigoureuse

Valentino Rossi s’ébroue pour l’heure dans la poudreuse profitant de la trêve hivernale du MotoGP. Sous peu, le champion italien va de nouveau se concentrer sur la saison 2019.

Et l’enjeu est de taille au regard de celle écoulée, à la limite de la correction : une seule victoire acquise en 2018 pour Yamaha (et pas de Rossi), Honda et Ducati s’étant partagés la plus grosse part du gâteau sans en laisser une miette. Au championnat des pilotes, le Doctor a fini troisième devant son coéquipier, Maverick Viñales, mais loin des leaders. Au classement des constructeurs, Yamaha a terminé troisième derrière Honda et Ducati.

Il est grand temps pour les Bleus de sortir de leur torpeur, de passer à la vitesse supérieure pour revenir rapidement aux avants postes. Des signes positifs sont arrivés fin 2018 (Viñales a gagné, Rossi a joué la victoire…). Mais gagner, dit Rossi, c’est aussi une question d’organisation : « Lors des dix-huit derniers mois, la situation technique du MotoGP a beaucoup évolué. Ducati a été le premier à franchir un niveau en termes de nombre d’ingénieurs et d’effectif en général. Honda l’a ensuite imité. De mon côté j’en ai aussi parlé. En terme d’organisation interne, le MotoGP se rapproche peu à peu de la Formule 1, même si il y a encore une légère variante entre les deux disciplines. Désormais pour gagner en MotoGP, nous devons avoir le même type de concentration et faire le même genre d’efforts. Nous verrons ce qui se passera avec Yamaha ». 

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store