Rossi : « Yamaha ne m’a pas manqué de respect »



La décision d’écarter Valentino Rossi de l’équipe officielle Yamaha en 2021 a été prise en accord avec lui, affirme le pilote italien.

La saison 2020 sera la dernière de Valentino Rossi chez Monster Energy Yamaha MotoGP. Si son coéquipier actuel, Maverick Viñales, en fera toujours partie en 2021-2022, l’Italien sera lui remplacé par Fabio Quartararo. Une décision officielle depuis le 29 janvier, jour de l’annonce de la signature du Français.

Ce choix, intervenu très tôt puisque la saison 2020 n’a même pas commencé, est justifié ainsi par Yamaha : il fallait tirer les premiers sur le marché des transferts pour s’assurer les services de Fabio Quartararo. La firme japonaise a compris qu’El Diablo fera partie des hommes forts du peloton MotoGP ces prochaines années, et il ne fallait pas prendre le risque de le laisser partir à la concurrence.

Mais quid de Valentino Rossi, l’emblème de Yamaha depuis plus d’une décennie, l’homme qui a apporté 44 titres et 56 victoires à la marque, et qui continue à remplir les circuits et faire vendre des Yamaha ? D’aucuns estiment que Yamaha s’est mal comporté avec lui, qu’il fallait le traiter d’une manière différente. Certains, comme Davide Brivio, ont reconnu leur surprise car ils ne s’attendaient pas à ce que Valentino Rossi soit écarté du team officiel.

Mais le pilote italien l’assure : « Je ne dirais pas que Yamaha m’a manqué de respect. Parce qu’ils m’ont dit que si je veux continuer, ils me soutiendront autant que possible avec une troisième moto officielle, »

S’il décide de continuer en 2021, Valentino Rossi disposera en effet d’un soutien de l’usine Yamaha, comme s’il était pilote officiel. En revanche, ses couleurs changeront : il portera celles du Petronas Yamaha Sepang Racing Team.

Son remplacement par Fabio Quartararo s’est fait en accord avec Valentino Rossi. Il semble en tout cas que le nonuple champion du monde ait été consulté. « Évidemment que s’ils m’avaient dit ‘Quartararo roulera, tu es dehors’, ça m’aurait fait mal. Mais de cette manière là, je reste le maître de mon destin. »

Consulté, Valentino Rossi dit aussi comprendre ce mouvement sur le marché des transferts. Lui-même ne voulait pas se sentir coupable de prolonger son contrat sans être sûr d’en être à la hauteur. « Je me souviens l’avoir pensé quand nous étions en Thaïlande. Parce que c’est sûr que si Yamaha n’avait pas Quartararo, peut-être pourrions-nous avoir plus de temps. J’ai aussi pensé que je ne veux pas dire oui pour garder ma place dans l’équipe officielle, et ensuite ne pas être compétitif, parce que c’est le pire. »

Stay tuned !
Rejoignez-nous sur Facebook, Twitter, Instagram.

Valentino Rossi : « Le premier objectif est de continuer en 2021 »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de