Sahara (Suzuki) : « L’heure est venue de nous battre ! »



Project manager du Team Suzuki Ecstar, Shinichi Sahara adresse un message de soutien et de solidarité à la planète MotoGP. Il commente également les dernières décisions prises, notamment en matière technique.

Priorité à la santé : « L’heure est venue de nous battre, non pas sur la piste comme nous en avons l’habitude, mais dans un tout autre domaine. Il faudra rester unis, faire preuve de solidarité vis-à-vis de ceux qui sont le plus touchés, tout en étant patients, de telle sorte à sortir de cette période en toute sécurité. J’espère vraiment que nous retrouverons très vite nos amis et collègues du paddock autour de ce qui nous anime le plus, à savoir la compétition.

C’est dommage que la course du Qatar ait été annulée car nous étions vraiment compétitifs. Je suis sûr qu’on se serait battus devant. Sur le moment, ça a été difficile à accepter, mais on est tous dans le même bateau, alors les restrictions doivent être suivies avec le plus grand sérieux. Le plus important, c’est que tout le monde soit en bonne santé. »

Au Japon : « Au Japon, la situation semble un peu moins critique comparé à d’autres pays, mais la décision a tout de même été prise de reculer les Jeux Olympiques à 2021 et l’état d’urgence reste en vigueur dans certaines régions, ce qui rend nerveux les gen Par chance il n’y a pas beaucoup de contaminés ici, à Hamamatsu. Ceci étant, on n’est jamais trop prudents. C’est une crise globale, qui impacte tous les événements, qu’ils soient sportifs ou culturels. Il y a eu des annulations, des reports, le MotoGP n’y a bien sûr pas échappé… »

Développement gelé : « Nous avons déjà donné un échantillon de notre moteur au Qatar afin qu’il soit homologué et nous leur avons fait parvenir des croquis de nos packages aérodynamiques. Nous comprenons parfaitement que nous ne pouvons pas développer. En revanche, peut-être nous aurons ainsi plus de temps pour produire certaines pièces jugées positives cet hiver […] C’est aussi l’occasion de discuter plus profondément sur les prochaines étapes à franchir. Nous avons tout un tas d’idées sur ce que nous pourrions améliorer, même si on n’a pas de pilote en piste pour pouvoir les tester, autrement dit tout s’effectue beaucoup plus lentement. »

Le futur calendrier : « Je sais que certaines personnes ont demandé à avoir un test, ce que je comprends parfaitement. Mais en toute honnêteté je pense qu’il vaudrait mieux enchaîner. Peut-être que nous pourrions en revanche avoir une ou deux sessions d’essais supplémentaires le jeudi, lors de la première course. Nous aurons aussi probablement moins de tests. Quoi qu’il en soit je suis sûr qu’on trouvera des solutions ! »

Informations concernant le coronavirus et les consignes sanitaires à respecter disponibles ici

Zarco, Ducati, crise économique : situation chez Avintia

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de